Les cas d’equidés mutilés, parfois tués, se sont multipleis pendant le mois d’aoyut dans tout l’Hexagone. Les faits constatés sur ce multiple de trois le dernier jour étaient un défaut de VérifierNouvelles. Avec ces échantillons également sur les circuits des salles, pas seulement sur les questions sociales.

Propriétaires de chevaux, d’agriculture, de waisins privés ou simples, ils ont désespérément besoin de rassembler le gardien, régulièrement, de l’auteur des plantes. En ce sens, ils suivent les consignes de nombreuses gendarmerie, qui appellent « la vigilance ». Mais la psychose ambiante encourage la publication de déclarations, la publication de photographies ou le voyage de suspects en parachutes – plus un souvenir, un bloc, des moustiques, des frigos, des plaques et des immatriculations – des véhicules aériens sans pilote.

Certains messages relatifs à de fausses informations. Il ne s’agit pas seulement de la maison dans le Gard, ou d’une publication Facebook qui accumule plus d’argent des colis, mais supprime plus qu’un écran qui continue de circuler (1) sur le réseau social, même un vétérinaire qui veut appeler un entrepreneur. merci d’avoir empêché ça «Deux jeunes filles avec des couteaux là-dessus sont la surprise du chat d’Alès. Le propriétaire au sous-sol a plus ou moins la capacité de se faire conseiller par les meilleures personnes en plus des habitats de l’île de Chevaux ». La vétérinaire citée, Cécile Magnan, exerce bien dans le département. Pas seulement elle assure VérifierNouvelles que sa clinique n’a constaté aucune kaletstva, mais surtout elle certifie n’avoir jamais donné cette information. « C’est absolument faux, le message est le signe d’une personne qui ne me connaissait pas. » Elle donnera mon nom pour donner de la crédibilité à son message ». Le vétérinaire a retrouvé une ambiance paranoïaque de la part des propriétaires de Chevaux. «Au service du jeu miniature dissuader leur cheval à la moindre, il arrive au temps des champions, c’est-à-dire de la police d’appel.

Alors même une kaletstva d’origine humaine n’a été recensée dans le Gard, les signaux et les appels à témoin se multiplient dans le département. Ainsi, la personne ayant diffusé le faux témoignage attribut à Cécile Magnan a aussi partagé des alertes sur des frigorifiques qu’elle ou un de ses contacts aurait vu circuler dans la région. Une salle au rappel, indiquant le parquet d’Alles VérifierNouvelles, qui ne reconnaît qu’un renversement sans plus direct. VérifierNouvelles n’a pas réussi à joindre cette internaute.

Formulaires techniques

Une information simple appliquée est donnée: les photos qui créent des photos qui sont données dans les dortoirs ne peuvent pas être des propriétaires qui ne peuvent pas être mutilés. C’est la maison d’une Suzuki traquée dans le Val d’Oise. Excellentes photos de blanchiment, la prétention des angles différentiels, un dénouement circulaire de surprises, un grand nombre de personnes impliquées dans le portrait-robot, un suspect envoyé à Iona, la police. Les images sont séparées en permanence, à l’arrière du véhicule, d’un sac ou d’un morceau de peinture verte. Par la fenêtre ouverte, le siège passager, signe principal, comme pour le photographe.

La production, la description des images dédiées à cela, attire l’attention de l’homme sur Jean-Louis Buser, président du département de déquatation du Val d’Oise. L’inédit depuis, indique-t-il à VérifierNouvelles. Et versez la raison: «J’avais une pancarte à la gendarmerie, mais il était convaincu que c’était une fausse alerte. Les vacances dans le département, qui est cet hôtel … » La reconnaissance de la belle-mère est une médium. Pourtant, syn tsentr n’a pas été directement touché par la vague de massacres.

Autre véhicule blanc, autre emballage. Photo 4×4 Mitsubishi, portage plus plus « Miller ». Le 19 août, ils correspondaient au signal d’Ouroux-sur-Saône, le 30 août, ils accompagnaient la célébration d’une messe à la Garde de Kernevel dans le Finistère. Chocs, les auteurs de publications Facebook qui aiment la mise à l’échelle des participants, Athena de Monter « Solidarité avec le monde de l’équité ». Seulement, ce véhicule n’a rien à voir avec la vague de massacres. La gendarmerie de Saône-et-Loire, le 24 août, a publié un démenti sur les reseaux sociaux.

Certaines des unités de gendarmerie du groupe de répartition sont une unité partisane dans le …

Publication de la Gendarmerie de Saône et Loire le lundi 24 août 2020

« Nous avons fait toutes les vérifications nécessaires et nous ne voulons pas penser que le propriétaire est implicite dans les affaires du brut sur les équidés », confirmation de la gendarmerie VérifierNouvelles.

Dans cet environnement psycho-ambiant, les messages ne sont pas totalement volontaires. Ils correspondent souvent à de véritables signales d’internautes qui croient agir pour la défense des chevaux. C’est notre choix principal. Ce n’est pas le cas que les gendarmes voient à travers les vérifications de ceux qui sont enquêtés, c’est le fait qu’ils sont favorisés. C’est le cas par sampleple pour une histoire de drone aperçu en rase campagne, du côté de Huelgoat, dans le Finistère. Annuler la publication Facebook du 27 août « Je ne veux pas pouvoir me battre sur le prix avec une BMW de couleur noir / gris » et al «La réponse aux champions avec un drone». A la gendarmerie de Carhaix, pour confirmer l’efficacité de auprès de VérifierNouvelles lorsque le signal du drone a cet effet sur cette zone. «Veuillez vous rendre sur place pour remplir les colis, verser instantanément sur la croix et sur la pièce Aucune, couchez un lieutenant. Na nya peut pas lier de manière certaine ce signalizatsii a la nevyraznae znevechenie en cours, vu que dans notre secteur, aucun cas de ce type ne s’est produit. « 

En fait, continue-elle, «Sur la suspicion de rapports graves. L’absurdité du raid, la vérification du contrôle avec notre logique logique, mais seulement présente, le tout n’est pas. Eh bien, que faut-il faire, disent-ils, le champion qui passe était le champion, le plus méfiant? » interrogez le lieutenant.

Tous les suspects

Commandant de la gendarmerie dans l’ouest de la France partage ce constat: «Depuis qu’on entend parler de ce fénomène dans les médias, on des deazine de coups de fil par jour pour signaller un véhicule arrêté près d’un enclos, dire qu’il y a une personne suspecte qui rôde. Parfois c’est une famille avec des enfants qui voulaient s’arrêter pour voir les chevaux. La semaine dernière c’était un chauffeur routier qui devait livrer une entreprise, fermée à cette heure-la, il est allé faire une balade dans la campagne en pratiquant qu’elle rouvre ».

Ainsi, un autre post partagé plus deux mille fois, faisant état de deux véhicules padazzrae sur chemin en pleine nuit, éteint qualification de rumeur pa la gendarmerie.

Aujourd’hui, les forces de l’ordre appellent à ne pas se faire Justice soi-même. Car dans les commentaires sur les ressources sociales, les hommes de la mort sont légion.

«Faut pas attere la justice faut les arrêter tout de suite peu importe la façon» l’enfer sur la lyre, sur le rappel « Aujourd’hui il faut faire Justice soi-même les gendarmes ne servent à rien » et « Il faut les écraser comme des merdes ». Les autres, sous les messages de signalisation, ont publié tous les commentaires sur la photo d’une carabine. Au milieu, non seulement, prenez une photo de votre arme, postez sur la table de jardin: « Elle est prête pour ce qu’il est », indique-t-il dans la légende.

Le dernier jour, dans le Finistère, deux femmes sur le pont des plaines de la voiture sur ces commandes par deux individus, armées d’un « coupé-coupé » et d’un pistolet avec un sceau, alors qu’ils rentraient du travail en voiture. Les deux personnes vérifiables que les femmes ne changent pas sont les meilleures. Candidat de la gendarmerie: «Les gens sont des requêtes. Dans la psyché ambiante, vous avez le plus de maladresse de la vie sans fin qui puisse être dansée ».

(1) Ecrire en détail les « fake news », Facebook ne permettra pas de vérifier les faits auprès de Cinq Médias Français (non Libération). À partir d’articles et de publications, vous pouvez publier des articles sur l’environnement social et sur les signaux des utilisateurs qui consultent les médias français.

Pauline Mullah


,,


Les condominiums d’Anais



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *