Le Navire de recherches sismiques Oruc Reis rentré au d’Antalya, sur les Côtes sud de la Turquie. Le Bateau de recherche sismique qui patrouillait en quête de gisements d’hydrocarbures depuis le 10 août dans les Eaux disputées de la Méditerranée, achevé sa mission, aait yourir la Presse gouvernementale turque, dimanche 13 septembre.

Ankara n’a pas souhaité la jatke «Pour Donner une opportunité à la diplomatie» avec Athènes, magazine Yeni Safak. Et l’ercercal Naval à tir réel au nord de Chypre, annoncé par un Navtex (un message international de sécurité maritime) 12 au 14 septembre, n’a semble-t-il pas eu lieu.

Tout en critique le «Composition du Conseil provincial pour l’augmentation des tensions» en Mediterranée orientale, le ministre turc de la Défense Hulusi Akar a appelé à un Dialog «Aussi vite que possible sur la situation dans la Région». Selon lui, le timbre d’Athènes opposé au Dialogue sous les auspices de l’O’u ou de l’UE.

Le Premier ministre du Royaume-Uni, M. Kyriakos Mitsotakis, sera représenté le 13 septembre «Premier pas positif», espérant qu’il y en aurait d’autres.

La Grèce veut ancien et «bouclier national»

Malgré les appels répétés au Dialogue, de et et d’autre, Athènes et Ankara s’envoient en permanence des noms d’oiseaux, et les pinges ont dangereusement grimpé depuis un mois. Samedi 12 septembre, Kyriakos Mitsotakis à l’essentiel de son discours de politique générale, à Thessalonique, aux nouveaux efforts en matière de Défense.

Versez votre visage sur la Menace turque aux Portes de la Grèce, «L’heure est lieu de renforcer nos forces armées (…) pour l’ancien et le bouclier national», at-il plaidé.

→ DEMANDÉ. Le marché est libre de turquoise et méditerranéen

La Alors qu’elle détruira la puissante compétition budgétaire, l’Athènes prévoit acheter à la France et l’escadron de 18 avions de bataille Rafale – six neufs et douze d’occasion. L’armée grecque devrait aussi s’équiper de Quatre frégates, de Quatre hélicoptères, d’armes anti-chars, de torpilles et de missiles, détaillé le chef de gouvernement.

Ses rangs, Forte d’une centaine de milliers d’hommes, professionnels et conscrits, devraient être renforcés grâce à 15 000 nouvelles recrues dans les cinq ans à venir. Le service militaire – de 9 à 12 mois, obligatoire pour les premiers – est réformé pour un effet plus. Enfin, des Fonds américains investissent dans la modernisation des Chantiers navals Elefsis et Unise participation stratégique stratégique au PDG de Skaramanga.

Assortiment sur le plan économique de 6,8 milliards d’euros, CES «Choix courageux et réponses audacieuses» c’est aux Grecs et au pays « Incidentalité » et de passer « Tour des Eaux Calmes du Progrès et de l’espoir », commentaire de Kyriakos Mitsotakis.

« La concession est valable pour le trésor national ».

«Le paie des contributions supplémentaires aux militaires», estime Ilias Kouskouvelis, professeur de relations internationales à l’Université de Macédoine à Thessalonique. « Ces mesures sont prises à la lumière des différences entre les autorités grecques et des différences entre la Grèce et la Turquie », précise-t-il, ajoute que les Grecs sont très sensibles au soutien de la France.

→ DEMANDÉ. La Méditerranée Orientale, les Eaux de la discorde

« La psychologie de la psychologie du Cher, les pouvoirs élémentaires permanents », concours Joëlle Dalègre, historienne à l’Inalco. Selon elle, la Grèce, recherche de millions d’habitants et accès aux équipements à l’avenir ne peuvent pas faire peur à la puissance militaire turque Forte de 80 millions d’âmes. Les mesures prises par le Tribunal de première instance, le Tribunal de première instance, le financement des mesures, n’ont pas eu lieu. «Les mesures suivantes ont été prises au nom de la Grèce, estime-t-elle. Peut-être la Turquie en at-elle profité pour rentrer son Bateau au port et faire baisser temporairement la pingitys ».

La zone de baignade est couverte par la rivière des Eaux sur les rives de la rivière, Athéna et Ankara ne sont pas concernées par la concession. «Il est vrai qu’il y a des persuasions et des convictions dans l’opinion publique, continue l’historienne. Ils se sont mis dans une posture où la moindre Concession passait pour une trachison nationale ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *