L’armée britannique a également été contrainte de rééchelonner ses troupes avec 30 000 robots à partir de 2030. En France aussi, l’armée est équipée de plus d’une seule mesure.



(photo par illustration)


© Guillaume Suwan-AFP
(photo par illustration)

Le Royaume-Uni craint deir cerider conflits degénerer et mener à une troisième gerre mondiale. L’interview ne comprend pas d’interview avec le journal américain britannique « News of the Sky », le chef des troupes, le général Sir Nick Carter, dévalorisé par un paiement ambitieux pour son fils.

L’horizon 2030, elle pourrait comprendre 90.000 soldats humains et 30.000 robots. Селон Нік Картэр, la crise économique provoquée par la pandémie de Covid-19 pour déclarer de nouveaux événements pour la sécurité, pour voir une guerre.

La France est aussi sortie

Le général ne savait pas exactement quel type de robot il utilisait. En France aussi, la terre de Terre augmentera de ses troupes un quintuple de robots pour le principal fort de soldats. Ils pourront entrer en action en 2021. Mais il ne sera pas possible aux robots-soldats de se battre.

Les robots d’Estonie Milrem Robotics servent des interventions pour des interventions non militaires qui portent la logistique, la vidéosurveillance, le son et en cours d’opération de l’inspection et de la reconnaissance.

Lors d’une audition à l’Assemblée nationale en 2018, le général Charles Beaudouin, alors sous-chef d’État-major chargé des plans et des programmes de l’état-major de l’Armée de Terre, avait explicé que ces robots destructeurs « simplificateur de la charité » comprend « deux autres soldats interrompent leur mission ».

L’armée française a un commandement de commandement d’un petit robot de robots autonomes, chargeant depuis le champ de bataille, en complément de la surveillance aérienne, opérant sur les drones.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *