Députés de la révolution de 2011, l’opinion publique et l’élite se font passer pour un adepte: qu’attend t-on pour réformer le système éducatif tunisien? Quand la révolution scolaire? Et que signifiait cette révolution?

Il s’agit d’une double enquête, qui correspond aux débats et réflexions en 2011-2015, aux déclarations qui relèvent de la partie, et à d’autres commentaires qui incluent une réclamation à une pétition, un rassemblement, la contribution d’associations de spécialités publiques et civiques. éducation et grossesse de⁇ ladadogagique.

Dans le cadre du développement des idées, nous participons au gouvernement qui nous présente un document qui fixe les grands traits et les grandes orientations de la nouvelle politique dans le domaine de l’éducation et de l’éducation pour les années à venir. basé sur les principes des arrestations sur la nouvelle constitution et la deuxième république et fait référence aux choix philosophiques liés à la vision nationale de l’éducation, de l’éducation et de l’éducation et au type de quoon tunisien souhaite byly і рыхтуется et en арандатар prennent en compte les orientations internationales dans le domaine de l’éducation et de la formation.

La mise en place d’une nouvelle politique politiku, comme ce fut le cas au début des anís soixante dix avec le premier ministre Hédi Nouira et à la fin des années 80 avec les Ministres Tijani Chelly, Mohamed Hédi Khélil et Mohamed Charfi au début des 90 ans, dépend des résultats de l’évaluation du site global et du système d’évaluation des pneus avec des sources légitimes de départements qui complètent le moins, puis:

♦ L’opinion publique au sens du grand terme qui exprime les lois de l’ordre général sur le niveau de satisfaction et de confiance que dans le système et sur la qualité de sa production.

♦ Les différentes composantes de la famille éducative (enseignants de tous diplômes, formateurs, agents de direction et de formation) qui sont des habilitants à donner leurs conseils sur les programmes, les leçons pédagogiques, les temps et les rythmes d’apprentissage, les projets et autres questions

♦ Les évaluations internes et externes qui se font sur des bases scientifiques et qui se présentent sous la forme de recherches, d’études, de rapports ou encore sous la forme de colloques et de conferrences, ces évaluations portent des gégéneux sur le système1 en fonction de ses objets, de ses programmes et de ses ressources, mais aussi en fonction des orientations internationales dans le domaine de l’éducation dans un monde globalisé et dominé par les nouvelles technologies de l’information.

Le ministère de l’Éducation a réalisé depuis 2011 une œuvre de ce genre2 et ainsi de suite, « la phase de l’analyse de l’état de vie à mon époque et l’effort pour mesurer et quitter le temps du changement pour le changement », c’est dans le cadre du vent extrait de la publication « le livre blanc pour la réforme du système éducatif tunisien ».

Lors de l’importation de ce document, le blog pédagogique pourra consommer une note pour le présentateur et commenter ses conférences, du point de vue des consultants.

Nous présentons les dossiers, différentes analyses et de vrais commentaires par messagerie Hédi Bouhouch & Mongi Akrout, inspecteurs généraux des portraits.

Note de l’auteur:

Foie Blanc

L’expression « livre blanc » remonte au début du XXe siècle en Grande Bretagne. A l’époque, toutes les lois et les grands rapportés britanniques étaient brochés avec des reliures épaisses de couleur bleue. Plus de format à adapter quaux ouvrages très épais. Les rapports plus côtes pour l’édition permanente des nageoires avec une petite appendice, ainsi qu’une excellente blanche », Les premiers livres blancs ont été publiés dans les années 1920 en Grande Bretagne à offrir le mandat de la Grande-Bretagne en Palestine. … connou sous le nom de «livre blanc de Churchill» … Aujourd’hui, les gouvernements britanniques ont conservé les deux long termme.

Aujourd’hui, en appel « livre vert », dresse un document de réflexion de la commande du commandement et du contingent, qui examine les propositions, émettant une surprise. L’objectif est de lancer le débat d’idées. Le livre blanc, plus compact, dont le livre est plein et plus concret: un trois de ces effets sur le document précédent et les propositions proposées sur ces formules.

1- Voir les spécimens de rapports préparés en 2009 par l’inspecteur général de l’éducation Hédi Bouhouch quand il était chargé de mission apurès du ministre Hatem Ben Salem dans le cadre de l’évaluation de l’école primaire: L « dessin à l’école » primaire aux yeux des statistiques scolaires « (décembre 2009), le système d’évaluation du premier cycle de la base de données (2009), ressources » humaines de l’école primaire « (personnel, encadrant, etc.). ) de l’enseignement pédagogique), pour étudier au premier cycle de la formation de base (2010). Voir aussi le rapport général sur l’amélioration de la qualité de la formation de base (2010), etc. PV des travaux des commissions.

2- Le rapport de synthèse du dialogue national sur la réforme du système éducatif (dialogue des régions) septembre 2015, le rapport de la première réunion de la commission sectorielle pour la préparation du plan stratégique pour la période 2016-2020, octobre 2015. L’état du système éducatif: la première partie du plan stratégique 2016-2020, octobre 2015.

Rétrospective de l’intégrité de l’article sur le blog des auteurs: Le Blanc Blanc, un projet de réforme du système éducatif

commentaires



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *