Athènes

Grèce

La ville a créé une station de radio municipale qui diffuse de manière continue des spots d’information et de prévention contre le COVID-19, en grec et dans huit autres langues. La ville a veillé à ce qu’il y ait une désinfection et un nettoyage continus des rues, trottoirs, allées piétonnes, places et hôpitaux publics de la ville. La ville a suspendu l’ouverture de toutes les installations sportives et culturelles en plein air, des musées, des bibliothèques, des théâtres et des centres d’apprentissage créatif de l’Organisation de la culture, des sports et de la jeunesse de la ville d’Athènes (OPANDA). La ville gère une permanence téléphonique pour ceux qui ont besoin de nourriture et de médicaments et qui ne peuvent pas sortir de chez eux; ainsi que pour le soutien psychologique et les premiers secours des citoyens par des psychologues, des travailleurs sociaux, des médecins et des infirmières des centres de santé municipaux. Il existe des mesures exceptionnelles de soutien économique pour les entreprises d’Athènes touchées par cette crise sanitaire sans précédent. En particulier, pour celles qui ont dû cesser leurs activités en raison des mesures de confinement, il est prévu: l’exonération du paiement des frais de l’État (frais d’assainissement et d’éclairage public et taxe sur les locaux électriques); l’exemption du paiement des frais d’occupation de l’espace public ; l’exemption du paiement des droits sur l’achat d’une résidence temporaire dans un hébergement de courte durée; et l’exonération du paiement des redevances sur les revenus bruts des locaux commerciaux.

https://www.cityofathens.gr

Berlin

Allemagne

Suivant les directives nationales, Berlin a fermé les établissements scolaires et annulé les manifestations dans les théâtres d’État, les opéras et les salles de concert. Les rassemblements de plus de deux personnes ont été interdits en Allemagne.

https://www.visitberlin.de/en/current-information-corona-virus-berlin

https://www.faz.net/aktuell/gesellschaft/gesundheit/coronavirus/live-blog-der-faz-zum-coronavirus-alle-entwicklungen-im-ueberblick-16663569.html

Bilbao

Espagne

Bilbao agit en collaboration avec ses habitants pour protéger les membres vulnérables de la population, les personnes âgées notamment. Les citoyens sont invités à repérer les personnes vivant dans la solitude, qui ont des difficultés à satisfaire à leurs besoins de base, ou qui sont dépourvues de soutien familial ou social. S’ils constatent de telles situations dans leur voisinage, ils doivent contacter les services sociaux municipaux. De nouveaux lieux ont par ailleurs été aménagés pour prendre en charge les sans-abris, les migrants ou les mineurs non accompagnés. Les salles de sport municipales ont été équipées de lits aux fins d’hébergement social, le cas échéant.

Des mesures spécifiquement destinées aux entrepreneurs, aux petits commerçants et aux PME ont été proposées par l’intermédiaire d’un service de conseil d’urgence mis en place par le Conseil municipal, qui a offert une assistance téléphonique et télématique. Le traitement de toutes les procédures fiscales a été reporté.

Le 13 mars, le maire de Bilbao a activé le Plan d’urgence municipal, qui prévoyait notamment les mesures suivantes : services aux citoyens par téléphone et en ligne ; formulaire en ligne pour le démarrage des procédures ; services sociaux de base joignables par téléphone ; collaboration avec les habitants pour recenser les personnes vivant dans la solitude ; services de nettoyage et d’assainissement spéciaux ; adaptation des transports publics ; suspension des échéances pour le paiement des impôts et droits ; modification des procédures administratives ; adaptation des horaires des marchés municipaux ; et plan de logement d’urgence .

La communauté des magasins innovants de Bilbao a lancé l’initiative #Adoptauncomercio (#Adoptashop), grâce à laquelle les magasins mettent en vente des bons d’achat pour toutes les personnes qui souhaitent les soutenir pour survivre dans cette période difficile. BILBAO DENDAK, une association publique-privée (dont la Mairie de Bilbao est membre) pour la promotion de l’activité commerciale et touristique de Bilbao, a établi une carte interactive avec les magasins ouverts et ceux qui offrent un service de livraison à domicile. La Mairie de Bilbao a lancé le programme #gazteklubaetxean pour offrir aux jeunes des alternatives de loisirs en ligne. Les bibliothèques municipales de Bilbao ont été fermées au public pendant l’état d’urgence. Néanmoins, leur activité était maintenue et leurs services numériques étaient accessibles au public. Le musée Guggenheim de Bilbao, dont la mairie de Bilbao est un mécène, a lancé une initiative virtuelle en collaboration avec Google Arts & Culture à travers laquelle un recueil des images haute définition du musée peut être consulté en ligne.

www.bilbao.eus

http://cibilbao.com/2020/04/14/adopta-un-comercio-en-marcha-una-nueva-iniciativa-cib-amable-y-solidaria-adopta-ezazu-denda-bat-cib-aren-ekimen-atsegin-eta-solidario-berri-bat-abian/

https://www.google.com/maps/d/u/0/viewer?hl=es&mid=1kWB0T8T_e2JYoW7SvzVmIerhPzJFWSEp&ll=43.26417132039876%2C-2.9356989999999996&z=13

https://www.bilbao.eus/cs/Satellite?c=BIO_Noticia_FA&cid=1279197396455&language=es&pageid=3000075248&pagename=Bilbaonet%2FBIO_Noticia_FA%2FBIO_Noticia

http://bilbaokultura.eus/?lang=es

https://blogbibliotekak.bilbao.eus/2020/04/12/las-bibliotecas-estan-cerradas-pero-mantienen-su-actividad/

https://artsandculture.google.com/project/guggenheim-bilbao

Bogota

Colombie

Toutes les manifestations publiques ou privées réunissant plus de 1 000 personnes à Bogota ont été reportées. Les organisations ont en outre été invitées à faciliter le télétravail, à mettre en place un système de rotation pour limiter au maximum les contacts et réduire la circulation pendant les heures de pointe, et à remplacer l’enseignement en classe par l’enseignement en ligne. La ville a créé un partenariat public-privé entre les prestataires de services de santé pour l’achat de masques, de gel désinfectant, d’alcool et d’autres fournitures afin d’éviter les pénuries. La ville a annoncé 35 km supplémentaires pour les cyclistes, s’ajoutant aux 550 km déjà garantis par une politique ambitieuse et proactive depuis les années 1970.

https://www.eltiempo.com/bogota/medidas-de-la-alerta-amarilla-en-bogota-por-el-coronavirus-471792

https://bogota.gov.co/mi-ciudad/salud/COVID-19/ciclovia-habilitada-durante-la-cuarentena-por-la-vida

Bonn

Allemagne

L’agence de bénévolat de la municipalité de Bonn et diverses associations locales ont uni leurs efforts pour aider les populations les plus précaires. Équipées de plusieurs lignes de permanence téléphonique, elles mettent en contact les habitants dans le besoin avec ceux qui souhaitent fournir des services bénévoles dans la vie quotidienne. Pour aider les familles en situation difficile, le Centre éducatif et familial local a ouvert une nouvelle ligne de permanence téléphonique.

Bonn étant une ville internationale, la Municipalité a intensifié ses opérations de communication de manière à répondre aux besoins des résidents étrangers et non germanophones. Pour tenir tous les citoyens informés, elle a régulièrement mis à jour son site web en anglais et utilise un compte twitter en anglais. Elle fournit également des traductions dans d’autres langues.

https://www.bonn.de/microsite/en/services/medical-care/Corona.php

Braga

Portugal

La ville de Braga a créé une ligne d’assistance téléphonique pour répondre aux questions liées au COVID-19 et a créé une cellule de soutien psychologique en partenariat avec l’École des Sciences de la Santé de l’Université de Minho. La municipalité a apporté son soutien à l’Université de Minho dans la création d’un centre spécial dans la résidence universitaire pour les personnes qui se trouvent dans des maisons de soins ou des établissements similaires touchés par des cas de COVID 19.

La ville a également créé une ligne d’assistance gratuite appelée « +60 » pour soutenir les personnes âgées isolées ou en situation de vulnérabilité. Cette ligne est destinée à aider les seniors dans des tâches telles que l’achat de produits de supermarché ou de médicaments.

En ce qui concerne les problèmes rencontrés dans plusieurs résidences pour personnes âgées, Braga a été la première ville du pays à assumer le paiement des tests virologiques pour tous les professionnels et les personnes âgées de ces centres. La ville a reçu des dons, notamment des masques et autres matériaux de protection qu’elle donne ensuite aux maisons de soins pour protéger les professionnels et ses résidents.

La protection civile de la municipalité et les pompiers de Braga ont pris des mesures pour désinfecter les maisons de soins pour empêcher la propagation du virus dans toute la ville. La ville a également offert aux pompiers volontaires de Braga une subvention extraordinaire pour l’année en cours, en plus de matériel de protection.

https://www.cm-braga.pt/pt/0203/viver/protecao-e-seguranca/covid-19

Brasilia

Brésil

Depuis le début de la crise, le gouvernement a suspendu les cours du système d’enseignement public dans le District fédéral. Les secrétariats au Développement social et à l’Éducation ont signé un partenariat en vue d’affecter le matériel et les produits alimentaires des écoles fermées aux institutions sociales du District. Les cinémas et théâtres ont fermé. Les autorités ont installé des distributeurs de gel hydroalcoolique à la principale gare routière. La chambre locale du commerce, de l’industrie et des services a mis en place un service de dialogue en ligne. Le taux de l’impôt sur la circulation des biens et des services (ICMS) a été réduit pour le gel hydroalcoolique et d’autres produits de prévention contre le COVID-19.

https://www.agenciabrasilia.df.gov.br/2020/03/16/coronavirus-confira-aqui-o-que-o-gdf-faz-para-combate-lo/

Bratislava

République slovaque

La municipalité de Bratislava a rendu le port de masque de protection obligatoire dans les transports publics. L’autorité des transports a également interdit l’entrée et la sortie par les portes situées à l’avant des véhicules, près des conducteurs. L’ouverture des portes est automatique, de sorte que les passagers n’ont pas à appuyer sur un bouton.

La municipalité a interdit les visites dans les maisons de retraite et fermé les établissements scolaires. Elle a également mis en place une ligne téléphonique gratuite réservée aux seniors pour assurer aux plus fragiles la livraison de repas, de médicaments, ou un contact social. Depuis la fermeture des écoles, elle s’est associée à des pédopsychologues pour mettre à la disposition des parents une ligne téléphonique gratuite leur permettant d’évoquer toutes les questions ayant trait à la scolarisation à domicile ou les inquiétudes auxquelles parents et enfants pourraient être confrontés.

Le maire a chargé un célèbre caricaturiste de dessiner les principes sanitaires de base pour préserver la santé des citadins. Il organise aussi à intervalles réguliers des séances sur Facebook pour répondre en direct aux questions des habitants, et a préparé une vidéo faisant intervenir des acteurs et des personnalités publiques pour inciter les citoyens à être responsables.

www.bratislava.sk

zvladneme.to

https://www.ktopomozeslovensku.sk/ 

https://www.youtube.com/watch?v=JBmb-wZDPuM.

Bristol

Royaume-Uni

Le maire a tenu les citadins informés par des messages vidéo. La ville de Bristol a une équipe d’intervention COVID-19, avec des contributions de tous les services de la ville, comme par exemple, de la police. Environ 18 groupes de travail, une cellule de communication du conseil et les hauts responsables de la ville se sont réunis deux fois par semaine et constituent l’organe décisionnel central.

La stratégie « One City » de la ville permet d’agir et de prendre des décisions à travers toute la ville.

Le Ministère pour les entreprises, l’énergie et la stratégie industrielle a publié des données sur le montant d’argent distribué aux PME par chaque autorité locale en Angleterre dans le cadre des deux programmes de subventions lancés pour aider les entreprises à gérer la crise liée au COVID-19. Au 20 avril, Bristol avait distribué plus de 53,3 millions de livres sterling (environ 61%) de son fonds de subventions aux petites entreprises et du fonds de subventions aux entreprises de détail, d’accueil et de loisirs. Les entreprises disposant de plusieurs points de vente pouvaient recevoir plusieurs subventions et pouvaient recevoir des subventions d’autorités locales distinctes, si leurs différents points de vente se trouvaient dans des localisations différentes. Plus de 6 100 demandes de subventions aux petites entreprises ont été reçues et plus de 4 600 ont été émises pour une valeur de près de 58,9 millions de livres sterling pour soutenir les entreprises de Bristol.

https://www.bristol.gov.uk/crime-emergencies/coronavirus-COVID‑19-what-you-need-to-know

https://thebristolmayor.com/2020/03/17/bristols-response-to-coronavirus-update-17-03-20/

Buenos Aires

Argentine

Au premiers stades de la propagation du virus, la Municipalité a suspendu toutes les activités récréatives, sociales et culturelles réunissant plus de 200 personnes. Les activités scolaires ont été suspendues, mais les établissements scolaires restaient ouverts pour que les enfants les plus défavorisés aient accès à des repas.

La ville est en contact permanent avec le gouvernement national, avec lequel elle coordonne les mesures. Elle a mis en place une plateforme numérique pour publier des recommandations en vue d’éviter la contamination. Seules certaines stations de l’ensemble du réseau de métro sont restées ouvertes afin de prioriser les personnes qui devaient parcourir de plus longues distances. Des recommandations pour se déplacer à pied ou à vélo pour les distances plus courtes ont également été faites.

La Communauté Éducative Connectée est une plateforme éducative virtuelle où les parents peuvent se connecter et suggérer des idées, demander des renseignements et consulter les contenus pour accompagner leurs enfants dans le processus d’apprentissage. Un service d’assistance est accessible via un numéro de téléphone gratuit ou via le chat en ligne de la ville.

Mayores Cuidados est un réseau collaboratif de bénévoles de la ville pour aider et prendre soin des personnes âgées, avec notamment des appels téléphoniques pour les aider à mieux supporter leur isolement et des aides pour acheter leurs aliments et leurs médicaments et promener leurs animaux de compagnie.

Dans la ville, les espaces piétons des rues et avenues ont été étendus, et les trottoirs avec une grande circulation de piétons ont été aménagés pour encourager les commerces de quartier et garantir la distanciation sociale dans la phase de réouverture. Des fermetures partielles et totales aux voitures ont été mises en place, ainsi que des démarcations sur les routes, et des réductions de vitesses sur les différents axes de la ville.

La ville a développé des consultations médicales en ligne dans tous les centres sanitaires et hôpitaux. Dans ces consultations, les professionnels de santé contactent leurs patients par téléphone ou appel vidéo si ceux-ci ont accès à internet et un ordinateur ou à un téléphone portable.

Un « chatbot » dédié a également été créé pour protéger les citoyens contre le COVID-19.

. Le chatbot WhatsApp indique si une personne présente des symptômes de la maladie après une série de questions. Dans l’affirmative, les cas suspects sont redirigés aux opérateurs du système de soins médicaux d’urgence. Ces opérateurs sont connectés via le même chat afin d’accélérer les soins de santé.

Seuls les travailleurs essentiels étaient autorisés à utiliser les transports publics dans la zone métropolitaine de Buenos Aires. La ville promeut et encourage la mobilité à pied, à vélo et en skateboard pour les petits voyages ou en complément d’autres moyens de transport. Les services de trains étaient offerts au travers d’un système spécial, qui priorisait les stations aux plus grands influx de voyageurs.

La levée des restrictions a autorisé la réouverture de plus de 72% boutiques. Ces commerces servaient les clients les jours pairs ou impairs en fonction du dernier chiffre du numéro ’identité de celui-ci, et les employés devaient garantir des mesures d’hygiène et de distanciation. Les plus grandes rues commerciales restaient fermées.

Les professionnels du Directorat du Développement Familial ont assisté les personnes rencontrant des difficultés dans les circonstances de proche cohabitation durant la quarantaine. Le système pose une série de questions pour en apprendre plus sur la famille et une fois répondues, il contacte un spécialiste dans la même conversation en ligne. Si le voisin le demande ou le professionnel estime que la situation le requiert, la consultation se poursuit par téléphone.

https://www.lanacion.com.ar/cultura/coronavirus-que-dice-decreto-suspende-buenos-aires-nid2342710

https://www.buenosaires.gob.ar/coronavirus

https://www.buenosaires.gob.ar/subte/noticias/todas-las-lineas-de-subte-prestaran-un-servicio-especial-2

https://www.buenosaires.gob.ar/educacion

https://www.buenosaires.gob.ar/COVID-19/mayores-cuidados

https://www.buenosaires.gob.ar/laciudad/noticias/COVID-19-la-ciudad-lanza-unaconvocatoria-

para-colaborar-con-los-adultos

https://www.buenosaires.gob.ar/laciudad/noticias/el-chat-de-la-Ciudad-ya-recibiomas-

de-35000-consultas-por-sintomas-de-COVID-19

https://www.buenosaires.gob.ar/noticias/se-van-intervenir-100-mil-m2-de-avenidas-calles-y-veredas-para-garantizar-el

https://www.buenosaires.gob.ar/vicejefatura/noticias/cuarentena-la-ciudad-lanzo-una-linea-especial-de-atencion-y-asesoramiento

https://www.buenosaires.gob.ar/noticias/como-fue-el-primer-dia-de-apertura-de-comercios-barriales-de-indumentaria-y-calzado-en-la-ciudad

Cambridge

Royaume-Uni

La ville de Cambridge a mis en place un partenariat avec des entreprises locales pour fournir des repas aux sans-abris. Comme de nombreux programmes d’hébergement manquaient de personnel et n’avaient plus la possibilité de préparer les repas sur place, la municipalité a passé contrat avec des restaurants locaux pour la fourniture de repas emballés pour le déjeuner et le dîner. Ces repas ont ensuite été livrés aux centres d’hébergement et aux programmes qui avaient signalé des besoins importants en la matière.

https://www.cambridgema.gov/covid19/News/2020/03/ongoingsupportforseniorsandhomelesscommunityduringthecovid19crisis

Le Cap

Afrique du Sud

Le Department of Health du Cap dispose de systèmes de veille qui permettent de recenser et détecter rapidement tous les cas de coronavirus dans la province. Ces systèmes procèdaient notamment au dépistage et au suivi de toute personne ayant voyagé et ayant été en contact étroit avec des régions touchées par le virus.

https://www.westerncape.gov.za/department-of-health/coronavirus

Copenhague

Danemark

La ville met en œuvre les projets de constructions de façon accélerée, créant entre 50 et 100 nouveaux emplois dans l’administration municipale. Ceci est facilité par la levée des restrictions sur les dépenses en capital dans les commandes publiques.

https://www.c40knowledgehub.org/s/article/How-cities-can-strengthen-local-economic-recovery-by-investing-in-building-retrofits?language=en_US

Detroit

États-Unis

Le raccordement aux services de distribution d’eau a été temporairement rétabli pour des milliers de ménages qui en avaient précédemment été privés pour impayés suite au tollé qu’a soulevé cette situation dans le contexte de santé publique actuel (en 2014, peu après avoir déposé son bilan comme suite à ce qui a été la plus grande faillite municipale de l’histoire des États-Unis, la ville avait lancé un programme massif de coupures d’accès au service. La première année, l’alimentation en eau de 31 000 ménages avait été interrompue).

https://amp-theguardian-com.cdn.ampproject.org/c/s/amp.theguardian.com/us-news/2020/mar/12/detroit-water-shutoffs-unpaid-bills-coronavirus

Ville métropolitaine de Daegu

Corée

La ville métropolitaine de Daegu a mis en place des stations de dépistage du virus du COVID-19 « au volant » pour faire face à la hausse rapide de la demande. Ces stations permettent au personnel médical de tester les habitants directement dans leur véhicule. Le test est beaucoup plus rapide et plus sûr pour les patients, qui n’ont ainsi pas à se rendre dans un hôpital ou un centre de santé. Il dure environ 10 minutes, et les résultats leur sont envoyés par SMS dans un délai de trois jours.

http://www.donga.com/news/article/all/20200325/100350229/1

Düsseldorf

Allemagne

La ville de Düsseldorf a ouvert une ligne d’information permanente sur le coronavirus et intégré à sa page d’accueil un compteur en temps réel. Le maire, M. Geisel, s’est adressé à la population dans un message vidéo pour expliquer comment la municipalité entendait procéder pour lutter contre la crise du COVID‑19. Un centre de diagnostic spécialisé a été établi dans le centre-ville pour alléger la charge de travail des cabinets généralistes. Un centre de réfugiés a été évacué afin de servir de lieu de quarantaine pour d’éventuels patients ne pouvant s’isoler chez eux ou bloqués à Düsseldorf. Les services sociaux de la municipalité aidaient par ailleurs les populations vulnérables à faire des courses, essentielles ou autres.

Düsseldorf a mis en place un service de conseil téléphonique pour ceux qui ont besoin d’aide tout en restant à la maison. Düsseldorf a étendu ses installations d’hébergement, ses abris et ses services de protection pour les femmes et les enfants dans le besoin. Les institutions culturelles de Düsseldorf ont proposé des conférences, des cours et des divertissements en ligne pendant la période de distanciation sociale. Düsseldorf a rendu une décision générale visant à réglementer la qualité des produits distribués afin de lutter contre les achats de panique. La ville de Düsseldorf a mis en place un portail en ligne contenant des informations collectées sur les services de soutien locaux et les entreprises. On peut y trouver des informations sur les magasins et les restaurants qui offrent un service de livraison ; des informations sur la culture, les sports, le e-learning ; des conseils pour les familles, etc. Düsseldorf a étendu ses capacités de test de COVID-19 (jusqu’à 800 tests par jour) et la ligne d’information COVID-19 a été optimisée : le personnel a reçu une formation approfondie, et un robot téléphonique pour traiter les requêtes COVID-19 du public a été installé.

https://corona.duesseldorf.de/

Édimbourg

Royaume-Uni

Le Conseil local a travaillé en étroite coopération avec les échelons supérieurs de l’administration pour suivre l’évolution de la situation au plan national et prendre des mesures en réponse, et dispense au niveau local des conseils en matière d’hygiène personnelle. Le site internet de la municipalité explique le processus de dépistage. Le Department for Health and Social Care du gouvernement écossais confirme chaque cas. Health Protection Scotland coordonne les mesures, les informations et les conseils concernant le virus COVID-19. Les services locaux et nationaux du NHS procèdent aux tests et fournissent des conseils par l’intermédiaire de la ligne NHS 111.

https://www.edinburgh.gov.uk/coronavirus

Francfort

Allemagne

Dans le cadre de son programme de soutien économique, la ville de Francfort a promu les boutiques locales à travers une campagne publicitaire. Des affiches et des publicités dans la presse et en ligne ont été utilisées pour promouvoir les commerces et restaurants locaux, ou encourager les citoyens à utiliser les services de livraison. Le but était d’encourager le public à soutenir les commerces locaux.

https://covidnews.eurocities.eu/2020/06/09/frankfurt-campaign-for-local-shops/

Fukuoka

Japon

Pour limiter les contacts physiques, le site internet de la municipalité fournit des informations sur les heures d’affluence dans les transports et des services en ligne. La ville encourage les horaires variables au sein de l’administration municipale et dans les entreprises privées. Son site informe les usagers des encombrements. Des films éducatifs ont été fournis aux établissements scolaires pour appuyer la scolarisation à domicile des élèves. La municipalité a aussi accordé des prêts à faible taux d’intérêt et des services de conseil aux PME touchées par la propagation de l’épidémie de COVID‑19

https://translate-city-fukuoka-lg-jp.j-server.com/LUCFOC/ns/tl.cgi/https %3a//www.city.fukuoka.lg.jp/hofuku/hokenyobo/health/kansen/nCorV.html?SLANG=ja&TLANG=en&XMODE=0&XCHARSET=utf-8&XJSID=0

Gand

Belgique

La ville de Gand a pris des mesures de soutien supplémentaires en faveur de l’économie locale (comme le report des paiements) et a facilité également, par exemple, la mise en correspondance entre les demandes de soutien et les bénévoles, grâce à la nouvelle plateforme de bénévoles « Ghent Helps ».

La ville de Gand a donné un financement supplémentaire pour 21 initiatives qui fournissent un abri et de la nourriture aux sans-abri.

De plus, un fonds de solidarité « Solidarité Gand » a été créé par un collectif de la société civile et des organisations non-gouvernementales pour protéger les résidents vulnérables contre le COVID-19 en finançant l’achat de soins médicaux, la livraison d’aliments bons pour la santé, etc.

Un budget a été réservé pour que toutes les écoles soient en mesure de fournir une assistance sur mesure pendant le reste de l’année scolaire et pendant les vacances d’été.

Au cours des dernières vacances de Pâques, la ville a également fourni et coordonné la garde d’environ 600 enfants vivant dans une situation vulnérable, et ce dans 51 endroits différents. En outre, la ville et Digipolis Gand (l’organisme de soutien informatique de la ville) ont mis gratuitement des ordinateurs portables et des tablettes à la disposition des élèves vulnérables. La ville a également proposé environ 1 500 jeux et forfaits de lecture à ce groupe-cible gratuitement.

La ville de Gand a pris une série de mesures concrètes pour aider les citoyens gantois en difficulté financière. Le Taskforce Relaunch de Gand a décidé la mise en place d’un ensemble de mesures le 3 avril 2020 pour aider les résidents de Gand en difficulté financière. Ces mesures sociales comprennent un soutien aux familles en situation difficile, une aide financière supplémentaire, quel que soit le niveau de revenu, et un soutien pour payer le loyer et acheter du matériel et de l’équipement.

https://visit.gent.be/en/additional-measures-against-spread-COVID-19-covid-19

Istanbul

Turquie

La municipalité métropolitaine d’Istanbul a établi le centre d’aide et de coordination d’Istanbul pour gérer la crise du COVID-19 dans la ville.

Dans la municipalité, une désinfection régulière a été mise en œuvre dans les squares, les artères principales, les lieux de culture, les parcs, les plages, le palais de justice, les institutions publiques, et les banques. De plus, tous les véhicules de transport, toutes les stations de bus et de métro ont été désinfectée, des stations de gel hydroalcolique et des caméras thermiques y ont été installées, et des masques ont été distribués aux passagers. Un transport en bus a été proposé pour tous les travailleurs de santé qui en avaient besoin. La municipalité a réduit la capacité des bus et des métros à moins de 50%. Le port du masque a été rendu obligatoire dans les transports en commun. La ville partage sur les réseaux sociaux des évènements culturels en ligne et des entrainements physiques à faire chez soi.

À travers un site internet dédié. La municipalité a mis en lien les personnes ne pouvant pas payer leurs factures avec celles se portant volontaire pour les couvrir en solidarité pendant la pandémie. Istanbul a également ouvert une soupe populaire qui a servi 3 repas a 5000 personnes. En plus d’un soutien social accru, près de 36 000 paniers d’achats et 560 000 paniers de nourriture ont été distribués en juin 2020.

Certains immeubles ont été adaptés pour offrir un service d’hébergement aux femmes, en coopération avec une ONG pour femmes afin de prioriser les femmes dans des situations d’urgence384.

La municipalité a également décidé de ne pas percevoir de loyers des locataires de ses immeubles pendant 3 mois, et a étendu leurs baux de 3 mois.

Les fermiers d’Istanbul sont soutenus au travers de programmes distribuant des graines, de l’engrais, des pesticides et des services de conseil auprès d’ingénieurs agronomes. Pour soutenir le secteur agro-alimentaire, l’approvisionnement en lait de la ville se fait auprès de producteur locaux. La ville a aussi entrepris de distribuer les productions alimentaires locales aux familles dans le besoin. 30 tonnes de nourriture pour animaux ont aussi été distribuées aux animaux errants par la police et le directorat des services vétérinaires.

https://bit.ly/2WH8HT6

https://birliktebasaracagiz.ibb.gov.tr/

https://covid19bilgi.saglik.gov.tr/tr/

https://enstitu.ibb.istanbul/covid19/

http://askidafatura.ibb.gov.tr

http://ibb.tv/

https://bit.ly/3fIXFFV

https://twitter.com/istatistikofisi

https://birliktebasaracagiz.ibb.gov.tr/

https://bit.ly/2YWggIk

Comté de King

États-Unis

Le comté de King a construit des établissements de soins temporaires et réaménagé des bâtiments aux fins d’isolement et de quarantaine. Le comté s’est associé à des organismes philanthropiques pour créer un fonds de secours, et a créé une page de mise en contact où les particuliers peuvent exprimer leurs besoins et d’autres proposer leurs dons.

L’US Centre for Disease Control (CDC) a été dépêché sur les lieux au début de l’épidémie pour mesurer la situation. Les établissements scolaires et autres lieux de rassemblement ont été fermés. Les recommandations de santé publique relatives au virus du COVID-19 sont communiquées en plusieurs langues. Les autorités locales diffusent en temps réel des informations actualisées sur le nombre de cas.

www.kingcounty.gov/covid

Las Vegas

États-Unis

Le 17 mars, le gouverneur du Nevada a ordonné la fermeture pour un mois des casinos et des autres commerces non essentiels, comme les bars, les cinémas et les centres de sport, et imposé aux restaurants de fermer leurs salles et de proposer uniquement des repas à emporter ou à livrer. Il a été conseillé aux salariés qui le peuvent de travailler depuis leur domicile ; les salariés malades devaient rester chez eux. Les entreprises étaient tenues d’assurer la protection des employés obligés de travailler en présentiel, conformément aux directives en matière de distanciation sociale applicables au lieu de travail concerné. Il était recommandé aux personnes âgées, aux personnes présentant des affections médicales, et à d’autres populations très vulnérables de rester chez elles et d’éviter tout contact inutile.

Les autorités locales devaient veiller à ce que les espaces publics où les rassemblements étaient autorisés par les services d’incendie ne soient pas occupés à plus de 50 % de leur capacité.

https://nvhealthresponse.nv.gov/preparation-in-nv/

https://nvhealthresponse.nv.gov/wp-content/uploads/2020/03/COVID‑19-mitigation-press-release.pdf

Lisbonne

Portugal

La municipalité de Lisbonne a fermé les musées, les galeries, les bibliothèques et les théâtres. Elle a suspendu toutes les activités sportives, fermé les piscines et les terrains de jeux. Les établissements scolaires ont été fermés, et les activités éducatives complémentaires, comme les visites d’étude et les sorties organisées par la municipalité ou utilisant ses services de transport ont été annulées.

Les visites dans les maisons de retraite ont été interdites dans tout le pays.

https://www.portugal.gov.pt/pt/gc22/governo/comunicado-de-conselho-de-ministros?i=330

Lima

Pérou

Lima a fermé les parcs municipaux jusqu’à nouvel ordre, et annulé tous les concerts et manifestations sportives et culturelles. Les hôpitaux du système métropolitain de la Solidarité ont été intégrés au réseau d’établissements du ministère de la Santé habilités à réaliser les tests du virus COVID‑19. La police municipale travaille en coopération avec les forces nationales de police pour surveiller les espaces publics.

La municipalité a établi une équipe de travail pour la gestion des risques de catastrophe qui est chargée d’élaborer et de mettre en place les mesures de prévention et de lutte contre la pandémie. Elle coordonne son action avec les autres municipalités du district afin de mettre en œuvre des stratégies intégrées. La première séance du Conseil métropolitain s’est tenue par visioconférence, le vote s’effectuant en temps réel.

La collecte de déchets au centre-ville, les services d’assainissement et le nettoyage approfondi des transports publics sont assurés. Lima a suspendu le paiement des péages sur les routes principales à fort transit pour les véhicules utilisés pour les activités associées à la mitigation de la propagation du virus. La municipalité a entrepris d’améliorer et de garantir l’approvisionnement en eau potable des quartiers les plus défavorisés de la ville, auxquels elle a fait livrer dans un premier temps dix citernes.

La municipalité a mis en place un registre de volontaires en ligne pour les citoyens âgés, ainsi qu’une ligne téléphonique pour communiquer des informations relatives aux mesures de prévention de la maladie à COVID‑19 et assurer un soutien médical et psychologique. En association avec des organismes de la société civile et des bénévoles, elle a coordonné et participé à la distribution de produits alimentaires et de produits essentiels aux populations les plus défavorisées. Elle a entrepris d’aménager une arène historique pour reloger les sans-abris et assurer leur protection. La ville a ouvert un refuge « Casa de la Mujer » (Maison de la Femme), pour les femmes victimes d’abus durant la période obligatoire d’isolation. La ville a créé une plateforme virtuelle « Aprende con Lima Educación », qui fournit différentes ressources éducatives pour les citoyens de Lima et un projet éducatif « La Escuela de Lima »(l’École de Lima), au travers du quel le public avait accès à des conférences et des ateliers gratuits en ligne.

https://andina.pe/agencia/noticia-coronavirus-suspenden-visitas-a-parques-zonales-y-demas-actividades-masivas-788069.aspx

http://www.gob.pe/coronavirus

https://sites.google.com/munlima.gob.pe/coronavirus-lima

https://sites.google.com/munlima.gob.pe/coronavirus-lima

http://www.munlima.gob.pe/

Ljubljana

Slovénie

La ville de Ljubljana a organisé la livraison de repas à domicile pour les enfants de familles défavorisées et les personnes âgées. Les chauffeurs des bus municipaux assurent bénévolement les livraisons. Le Centre de santé de Ljubljana a fourni un soutien psychosocial par téléphone ou par courriel à toute personne peinant à supporter la situation épidémiologique actuelle. L’institution de maisons de soins de Ljubljana offre désormais aux personnes âgées et à leurs familles un soutien thérapeutique et un service de conseil gratuits par téléphone, afin de contribuer à accroître l’indépendance des personnes âgées.

La municipalité a aussi mis les chambres inoccupées et désinfectées de l’hôtel-auberge Celica, géré par l’établissement public du château de Ljubljana, à la disposition des membres du personnel du Centre médical universitaire. Ces chambres sont destinées aux travailleurs résidant dans d’autres villes pour qu’ils n’aient pas à effectuer les trajets travail-domicile chaque jour ; il leur est ainsi plus facile d’appliquer les mesures d’autoprotection.

L’institution publique Young Dragons organise également des loisirs de qualité et actifs pour les jeunes lors de cette épidémie. Le centre de jeunesse numérique DigiMC a été ouvert : les jeunes peuvent choisir le contenu qui les intéresse en fonction de leurs propres intérêts, participer à des conversations et à d’autres activités. Les centres de santé communautaires de Ljubljana fournissent tous les services de soins de santé urgents à leurs patients ainsi que des contrôles réguliers des enfants jusqu’à 12 mois, y compris les vaccinations.

https://www.ljubljana.si/sl/mestna-obcina/mestna-uprava-mu-mol/oddelki/oddelek-za-zdravje-in-socialno-varstvo/koronavirus-informacije-in-ukrepi/

Los Angeles

États-Unis

Le maire, M. Garcetti, a déclaré l’état d’urgence local pour favoriser une intervention rapide et la coordination des organismes locaux de santé publique.

La municipalité de Los Angeles a instauré un système officiel de notification de masse, « NotifyLA », qui adresse des messages vocaux, des messages textuels, et des courriels aux habitants et aux entreprises en période d’urgence et de catastrophe. Les habitants s’inscrivent à ce service en ligne.

https://corona-virus.la/

Madrid

Espagne

Une nouvelle collaboration public-privé a été entérinée en vue de multiplier le nombre de lits hospitaliers. Des hôtels, des bâtiments et des maisons de retraite ont été médicalisés pour accueillir les personnes légèrement atteintes. Les écoles ont été fermées, de même que tous les établissements municipaux, y compris les centres culturels, les centres du troisième âge, les bibliothèques et les centres sportifs.

Les autorités régionales ont annoncé la désinfection quotidienne des équipements de transport en commun, à savoir l’ensemble des rames de métro, des trams et du matériel roulant léger, les stations et le mobilier urbain. Le métro a automatisé l’ouverture des portes sur 64 % des trains.

Le Conseil municipal de Madrid a approuvé une baisse de 63 millions EUR des impôts sur les recettes de la taxe sur les activités économiques et des impôts auxquels sont assujettis les établissements commerciaux, hôteliers et de loisirs, les agences de voyages et les grands magasins, à condition que ceux-ci conservent leur personnel jusqu’à la fin de l’année.

La ville a réduit l’activité politique au minimum. Les séances plénières du conseil ont été suspendues dans toutes les circonscriptions.

https://www.madrid.es/portales/munimadrid/es/Inicio/El-Ayuntamiento/Medidas-especiales-por-el-coronavirus-SARS-CoV-2/?vgnextfmt=default&vgnextchannel=2f7abc18998c0710VgnVCM2000001f4a900aRCRD

https://elpais.com/espana/madrid/2020-03-11/coronavirus-en-madrid-medidas-puestas-en-marcha.html

Mexico

Mexique

Le gouvernement de la ville de Mexico a un site web dédié avec des statistiques mises à jour en temps réel sur le nombre de cas de COVID-19 signalés et le nombre de décès ainsi que les hôpitaux où les gens peuvent aller se faire soigner et avoir des lits disponibles. L’information est fournie au niveau du district (alcaldía). Il comprend des informations sur les différents programmes adoptés pour faire face aux problèmes sociaux et économiques liés à l’urgence sanitaire. Le site Internet contient des informations expliquant l’utilisation des ressources publiques (contrats, soutien aux PME, assurance chômage, etc.) pour répondre à la crise. Il fournit aux citoyens des informations sur les services publics disponibles et les moyens d’y accéder.

https://datos.cdmx.gob.mx/pages/covid19/

Milan

Italie

Le maire de Milan a annoncé la création d’un fonds d’aide mutuelle pour aider les personnes les plus démunies et favoriser la reprise des activités. Outre l’enveloppe de 3 millions EUR déjà approuvée par le conseil municipal, le fonds est ouvert à la participation financière des particuliers, des entreprises et des associations qui souhaitent y apporter leur contribution. Il a mobilisé 800 000 EUR le jour de son lancement, le 14 mars dernier.

La ville distribue des masques aux médecins et aux pédiatres (pour leurs patients), aux commerçants et aux chauffeurs de taxi, ainsi que des logements sociaux et des kits de sécurité aux cyclistes. Les bâtiments vides appartenant à la municipalité ont été destinés à accueillir les personnes vulnérables qui ont besoin de s’isoler.

« Milano Aiuta » est un programme de coordination des activités de volontariat local, dans le but de fusionner les soins de santé et les services sociaux, en prenant des précautions et en conservant en même temps les services nécessaires pour la population active.

Il existe des pôles de distribution alimentaire temporaires pour les familles les plus vulnérables. La ville a donné des bons alimentaires aux familles les plus touchées par un manque de revenus ou la perte d’emploi à cause du COVID-19. La ville a créé une carte géoréférencée de tous les petits détaillants vendant des produits de première nécessité et les livrant à domicile.

https://www.comune.milano.it/-/coronavirus.-dal-comune-di-milano-un-fondo-di-mutuo-soccorso

https://www.comune.milano.it/documents/20126/78875953/ORDINANZA_SINDACO_13_del_16+marzo2020.pdf/3a0d313b-42e3-6165-497c-a341fe7ef09b?t=1584385189124

https://web.comune.milano.it/dseserver/webcity/garecontratti.nsf/WEBAll/A500BE28DEB5576DC125853D002F2BEA?opendocument&fbclid=IwAR3lTo1EQP5YvEa80hayDNjPxVwrDlnnkjVRxqPHKFDS6uEjjy9ztQofQUI

https://web.comune.milano.it/dseserver/webcity/garecontratti.nsf/WEBAll/A500BE28DEB5576DC125853D002F2BEA?opendocument&fbclid=IwAR3lTo1EQP5YvEa80hayDNjPxVwrDlnnkjVRxqPHKFDS6uEjjy9ztQofQUI

http://www.foodpolicymilano.org/oltre-15-000-persone-raggiunte-dagli-hub-temporanei-per-laiuto-alimentare/

https://www.comune.milano.it/-/COVID-19.-buoni-spesa-pubblicata-sul-sito-la-graduatoria-dei-beneficiari

https://geoportale.comune.milano.it/portal/apps/webappviewer/index.html?id=8331c92136d2417eb20e9916d0d36664

Montpellier

France

Le CHU de Montpellier utilise l’application Mhlink, qui permet d’assurer le suivi à distance des patients atteints de la maladie à COVID‑19 et confinés chez eux parce que leur état de santé n’exige pas l’hospitalisation.

https://www.chu-montpellier.fr/fr/a-propos-du-chu

Montréal

Canada

La Ville de Montréal a pris diverses mesures pour protéger la population du virus COVID-19, conformément aux recommandations et directives publiées par la Direction régionale de santé publique : ouverture d’une clinique ambulatoire de dépistage de masse, mesures financières et économiques pour aider les entreprises montréalaises, et soutien aux sans-abris et aux organisations de proximité. Elle unit par ailleurs ses efforts à ceux du gouvernement et des partenaires communautaires pour faire face à la situation actuelle.

La municipalité a annoncé des mesures d’aide aux sans-abris pendant la crise du COVID‑19 : amélioration des services d’hébergement, toilettes chimiques, produits d’hygiène, aide alimentaire, et maintien des mesures hivernales. Elle s’est associée à divers partenaires pour trouver des lieux susceptibles d’être transformés en centres d’hébergement.

Compte tenu de la crise du COVID‑19 et de ses retombées considérables sur les entreprises, la municipalité de Montréal offre à ces dernières une aide financière d’urgence et prend des dispositions pour leur prêter assistance. Elle a établi une permanence téléphonique et un formulaire pour leur permettre d’obtenir les informations et les aides proposées. Les mesures prévues sont notamment les suivantes : report des taxes municipales, aide financière d’urgence, moratoire automatique sur le capital et les intérêts, etc.

https://montreal.ca/en/articles/coronavirus-COVID‑19. 

https://montreal.ca/en/news/city-taking-measures-to-support-homeless-residents

https://montreal.ca/en/articles/COVID‑19-support-measures-montreal-businesses

Moscou

Russie

Les écoles publiques, les écoles de sports, et d’autres établissements d’enseignement ont été fermés, et les élèves ont suivi leurs études en ligne par le biais de « l’école électronique moscovite ». Des bâtiments médicaux spéciaux ont été équipés pour accueillir les patients atteints ou soupçonnés d’être atteints de COVID‑19.

Les patients en provenance de pays où la situation épidémiologique est mauvaise sont orientés vers des hôpitaux spécialisés dans les maladies infectieuses. Des lits supplémentaires ont été préparés à leur intention dans les hôpitaux municipaux. Un centre pour les maladies infectieuses est en construction. Une maternité a été temporairement transformée en centre hospitalier pour les patients atteints du coronavirus.

Les entreprises sont tenues de renvoyer chez eux les salariés qui présentent des symptômes.

Des vérifications aléatoires de la température sont effectuées à l’entrée du métro par une méthode sans contact.

La Direction opérationnelle des affaires économiques a préparé des programmes d’aide aux entreprises et aux organismes dont les activités sont réduites en raison de la crise.

https://www.mos.ru/city/projects/COVID‑19/?adfox&utm_place=893819&utm_ban=3540544&ues=1

New York

États-Unis

New York a mis en place un système de notification textuelle pour faire régulièrement le point sur la situation.

La municipalité a déclaré une pénurie temporaire de masques faciaux, de gel antibactérien et de lingettes désinfectantes pour empêcher les magasins d’appliquer des prix excessifs. L’augmentation massive des prix a aussi été déclarée temporairement illégale pour permettre aux populations défavorisées de se procurer les produits nécessaires à un prix abordable.

Les autorités locales ont distribué des milliers de prospectus contenant des conseils sur le lavage de mains et les consultations médicales, et publié des fiches de questions-réponses, des notices d’information (en 15 langues) et du matériel didactique à l’intention de la population, des entreprises, des employeurs et de16 000 partenaires communautaires.

Une campagne d’un montant de 6.5 millions USD a été lancée sous forme numérique, dans plusieurs médias et dans le métro, pour encourager l’hygiène et les consultations médicales en cas de symptômes. Une station de dépistage au volant a été établie à New Rochelle, l’épicentre de l’épidémie.

https://twitter.com/NYGovCuomo/status/1238211385034706944

https://thehill.com/policy/healthcare/public-global-health/487360-new-york-governor-announces-new-public-drive-thru

https://nypost.com/2020/03/13/new-rochelle-gets-drive-thru-coronavirus-testing/

Oakland

États-Unis

La municipalité d’Oakland a déclaré l’état d’urgence local et annulé toutes les grandes manifestations publiques ; elle a par ailleurs amplifié les services d’assainissement aux sans-abris. Elle a mis en place une équipe de planification des mesures d’urgence face à la pandémie de COVID‑19, et travaille en étroite coopération avec le service de santé publique du comté et le California Department of Public Health.

https://www.oaklandca.gov/news/2020/new-coronavirus-COVID‑19-update

Palerme (Sicile)

Italie

Les établissements scolaires, les cinémas, les théâtres et les musées ont été fermés, de même que les bars, les boîtes de nuit, les salles de sport, etc. Les cérémonies civiles et religieuses, obsèques et mariages compris, ont été annulées.

La ville a interdit aux personnes accompagnant les patients de rester dans les salles d’attente des services de premier secours

https://www.comune.palermo.it/

Paris

France

La municipalité coordonne les réunions de crise quotidiennes auxquelles participent tous les intervenants. Des informations actualisées sont publiées sur le site paris.fr.

La ville utilise Covidom, une application numérique, pour suivre les patients porteurs ou suspectés de COVID-19. Elle permet aux hôpitaux de réguler les flux de patients.

Deux centres spécialisés ont été ouverts pour les sans-abris atteintes de la maladie à COVID-19 mais qui n’ont pas besoin d’être hospitalisés. L’accès y est accordé sur avis médical, en consultation avec les agences régionales de santé (ARS). L’Opéra de Paris et le théâtre Apollo parmi d’autres, ont rendu leurs productions numériques accessibles gratuitement. Vendredi 17 avril, la Ville de Paris conjointement avec les Hôpitaux publics parisiens (AP-HP) et la société ACCOR ont lancé le projet «COVISAN» pour mettre en quarantaine les personnes potentiellement infectées et contagieuses qui n’ont pas besoin d’hospitalisation et ainsi protéger leurs familles. Des chambres spécialement adaptées dans les hôtels sont mises à la disposition des personnes volontaires pour participer à cette initiative. Au départ, la priorité a été donnée aux quartiers populaires où, selon des enquêtes récentes, les personnes sont plus touchées par le virus que la moyenne. Pour garantir le succès du projet, un partenariat a été développé pour associer toutes les parties concernées – institutions, professionnels et bénévoles. Le 9 avril, la Ville de Paris a mis à la disposition des familles bénéficiant de tarifs de cantine les plus bas, une aide exceptionnelle de 50 à 150 EUR par mois (50 EUR supplémentaires seront versés à partir du deuxième enfant et dans la limite de trois enfants). Cette aide bénéficiera à 28 579 foyers parisiens, soit 52 000 enfants. Conjointement avec l’État et la région parisienne, la Ville de Paris a développé des dispositifs pour soutenir et accompagner les acteurs économiques (par exemple, gel des loyers, des redevances au titre de l’occupation de l’espace public et des droits de terrasse, des taxes communales diverses pour les entreprises fermées et les ONG et soutien au secteur agricole et circuits courts de distribution).

https://www.paris.fr/pages/coronavirus-7545

https://www.nouveal.com/covidom-le-suivi-des-patients-porteurs-du-COVID‑19

https://presse.paris.fr/pages/19402

https://www.leparisien.fr/paris-75/COVID-19-la-ville-de-paris-debloque-une-aide-de-3-

5-millions-d-euros-pour-les-familles-les-plus-demunies-09-04-2020-8297106.php

https://www.paris.fr/pages/COVID-19-soutien-aux-entreprises-parisiennes-7678

Philadelphie

États-Unis

Des alertes textuelles portant sur l’épidémie de COVID‑19 sont envoyées aux habitants qui s’inscrivent au service.

https://www.phila.gov/services/mental-physical-health/environmental-health-hazards/COVID‑19/COVID‑19-and-pregnancy/

https://twitter.com/ThomasAMartin2/status/1238146288853671936?s=19

Rome

Italie

Rome a approuvé des directives pour permettre l’introduction de plusieurs milliers de trottinettes électriques partagées obtenues auprès de deux fournisseurs.

https://www.comune.roma.it/web/it/notizia/coronavirus-fase-2-tutti-i-provvedimenti-del-campidoglio-le-informazioni-necessarie.page

Recife

Brésil

Le maire a annoncé le 17 mars l’interdiction des manifestations rassemblant plus de 50 personnes et a recommandé que les bars et restaurants fonctionnent à 50 % de leur capacité.

La ville a recruté des professionnels de santé, et lancé le Plan d’urgence contre le coronavirus, qui comporte 29 mesures.

La représentation traditionnelle de la Passion du Christ, qui était programmée en avril, a été reportée au mois de septembre.

http://www2.recife.pe.gov.br/etiquetas/coronavirus

Reykjavik

Islande

Depuis le premier diagnostic de cas de COVID-19 et la déclaration de phase d’alerte nationale qui s’en est suivie le 28 février, le comité d’urgence de la ville de Reykjavik dirigé par le maire Eggertsson s’est réuni presque quotidiennement afin de planifier des mesures d’urgence en réponse à la pandémie. La réponse visait à limiter la propagation du virus, à protéger au mieux les citoyens et les employés et à garantir qu’il n’y aurait aucune interruption des services publics essentiels. À Reykjavik, les centres communautaires, les garderies, les services de soutien axés sur le travail et l’activité ainsi que les services d’admission de courte durée pour les personnes âgées, les personnes en situations d’handicap et les personnes souffrant de maladies sous-jacentes, ainsi que les musées, les centres sportifs, les stations de ski et les piscines publiques ont été fermés temporairement. La ville a pris des mesures supplémentaires afin de protéger ses employés en charge de la gestion des déchets.

Le site web interne a été configuré en 10 langues dès le 16 mars, avec des informations générales sur le COVID-19 ainsi que des directives importantes pour garantir la santé et la sécurité des employés et des informations sur leurs droits et devoirs légaux pendant la situation. La Ville met régulièrement à jour ce site web au fur et à mesure que la situation évolue.

La Ville diffuse régulièrement toutes les dernières décisions, nouvelles et annonces via le site Internet www.reykjavik.is

Reykjavík encourage l’utilisation de ses services électroniques et son personnel est invité à télétravailler si possible. Les écoles élémentaires et les jardins d’enfants sont restés ouverts en raison du risque limité que présente le virus pour les enfants et de leur faible risque apparent de le propager. Cela a permis aux parents, en particulier à ceux qui participent aux intervention d’urgence liées au COVID-19, de continuer à travailler. Les universités et les lycées sont fermés.

https://reykjavik.is/en-covid19

https://www.covid.is/english

https://www.covid.is/data

Riga

Lettonie

À Riga, les écoles et les centres culturels ont été fermés et sont passés au travail à distance. Les maternelles sont restées ouvertes pour des petits groupes pour les familles dont les parents travaillaient dans les institutions publiques (police, services médicaux, enseignants). Une plateforme digitale de classe virtuelle a été introduite. Afin de réduire la propagation du virus dans les transports publics, les portes avant des trolleubus et des bus n’ont plus été utilisées, et les sièges avant des taxis ont été interdits aux passagers, et les chauffeurs ne vendent plus de tickets. Des messages informatifs audio sont transmis aux passagers et appellent à jauger du besoin de chaque trajet. Le marquage en alternance des sièges a été utilisé pour permettre une distanciation de deux mètres. Le 12 mai, le port du masque a été rendu obligatoire dans les transports publics. Les boutons des feux de signalisation pour piétons ont été remplacés par des détecteurs sans contact. Tout changement de situation a été relayé dans les médias, publié sur internet et sur les réseaux sociaux, et diffusés dans les transports publics.

Pendant la situation d’urgence, les institutions culturelles ont encouragé les résidents à consulter les collections des musées en ligne, s’enregistrer pour la bibliothèque virtuelle, et écouter les enregistrements de concerts.

Le 10 juin, la plupart des restrictions avaient été levées et les équipements sportifs et les établissements culturels sont de nouveaux accessibles aux résidents.

Dans certains départements municipaux, il est envisagé d’instaurer un jour par semaine de travail à distance, et de tenir des webinaires en lieu de réunions en présentiel. De plus, les employés sont encouragés à continuer de télétravailler, et ceux qui doivent retourner sur leurs lieux de travail peuvent le faire dans des horaires flexibles afin d’éviter les heures de pointe dans les transports. Les employés sont également encouragés à utiliser les vélos, les trottinettes, ou à marcher à la place des transports en commun.

Là où la configuration des routes le permet, une « vague verte » (la coordination des feux de circulation pour permettre l’écoulement fluide du trafic) dans les deux sens a été créée. Le nettoyage et la désinfection des véhicules publics ont été renforcés. Les comptoirs administratifs autres interfaces avec des citoyens ont été équipés de plastique protecteur. Les équipes de service client et les inspecteurs ont été fournis en masques, gants, et gel hydroalcoolique.

https://www.mk.gov.lv/en

Rio de Janeiro

Brésil

Le 13 mars, le maire a annoncé des mesures visant à enrayer la propagation du virus COVID-19. Les cours et toutes les activités culturelles ont été suspendus. La municipalité a recommandé l’adoption d’horaires de travail décalés pour éviter la surfréquentation des transports, de sorte que le secteur industriel commence la journée à 6 heures, le secteur commercial à 8 heures, celui des services à 10 heures. Le télétravail est recommandé dans toute la mesure du possible. Les personnes à faible immunité (asthme, pneumonie, tuberculose, cancer, maladies chroniques et personnes ayant subi une greffe du rein) ont été invitées à rester chez elles.

Les autorités ont mené une campagne de sensibilisation sur tous les réseaux sociaux, en partenariat avec les entreprises de transports, de téléphonie et de médias, utilisant pour cela les supports officiels du gouvernement fédéral.

Un cabinet de crise a été créé. Il réunit des membres des secrétariats d’État à la santé, à la culture, à l’éducation, à l’assistance sociale et aux droits de l’homme, à l’ordre public, aux transports, aux finances, au cabinet civil et au vieillissement en bonne santé.

http://prefeitura.rio/cidade/coronavirus-prefeitura-anuncia-medidas-de-prevencao-na-cidade-contra-a-doenca/

Saga

Japon

Le programme (SAGA Night Terrace Challenge) est expérimenté dans un quartier du centre, en coopération avec la ville de Saga et les associations professionnelles locales, pour proposer des espaces permettant aux clients de manger et de boire en toute sécurité, et pour soutenir les commerces locaux.

https://project.nikkeibp.co.jp/atclppp/PPP/news/052801568/

San Francisco

États-Unis

La municipalité de San Francisco a mis en place une page web et un service d’alerte textuelle consacrés à la crise du COVID-19.

Elle a opté pour une stratégie d’« abri sur place » qui impose à tous les habitants, à l’exception des travailleurs essentiels, de rester chez eux pour protéger les plus vulnérables.

Elle a décrété un moratoire sur les expulsions de domicile liées aux retombées financières de la crise (perte de revenu résultant de la fermeture d’une activité, réduction des heures de travail ou des salaires, licenciements, frais médicaux dus à la pandémie de COVID‑19 par exemple). Le moratoire sur les expulsions était en vigueur pour une durée de 30 jours, et pouvait être prorogé par décret du maire pour une durée supplémentaire de 30 jours.

Les habitants ont été encouragés à appeler leur prestataire de soins au lieu de se rendre directement sur place, et à n’aller aux urgences qu’en cas de nécessité absolue.

https://www.sfdph.org/dph/alerts/files/Updated-DPH-Recommendations_COVID‑19-English-03062020.pdf

https://www.sfdph.org/dph/alerts/coronavirus.asp

https://sfmayor.org/article/mayor-london-breed-announces-moratorium-evictions-related-COVID‑19-pandemic

San Jose

États-Unis

La ville de San Jose a organisé un service d’assistance aux sans-abris dans le contexte de la pandémie de COVID‑19. Les mesures adoptées pour aider cette population sont les suivantes :

suspension de la fermeture de campements pour éviter de mettre par mégarde quiconque en danger ;

fourniture de dispositifs de lavage de mains, de toilettes portatives, et d’eau aux campements ;

élargissement de la capacité des lieux d’hébergement et prolongement de l’ouverture des centres d’hébergement saisonniers ;

envoi d’équipes mobiles dans les campements pour expliquer aux sans-abris comment se protéger contre le virus ;

demande aux prestataires d’hébergement confessionnels d’amplifier leurs services ;

recensement des personnes âgées de plus de 50 ans atteintes de maladies chroniques qui doivent être logées séparément ;

établissement de protocoles pour le transport des personnes qui doivent être placées en isolement ou en quarantaine.

https://www.sanjoseca.gov/news-stories/news/emergency-notifications

Sao Paulo

Brésil

L’État a amplifié les mesures de lutte contre le COVID‑19 et réservé mille nouveaux lits en soins intensifs.

La municipalité de Sao Paulo a mis au point un protocole d’assistance pour le traitement des cas confirmés ou soupçonnés (services normalisés et critères spécifiques d’hospitalisation des patients, suivi numérique par télémédecine, etc.).

http://www.saopaulo.sp.gov.br/ultimas-noticias/governo-de-sao-paulo-anuncia-novas-medidas-de-combate-ao-coronavirus/

Sintra

Portugal

Début mars, toutes les activités publiques lancées par la municipalité de Sintra et celles auxquelles la municipalité devait participer ont été suspendues. Sachant qu’il fallait éloigner les gens des lieux à grande influence pour limiter la propagation du virus, la municipalité a décidé au cours de la deuxième semaine de mars de fermer tous les bâtiments municipaux pour la culture, le sport et les loisirs, tels que le centre culturel, les piscines, les musées, les ateliers et les gymnases. Une forte limitation des rassemblements publics a également été décidée.

En ce qui concerne les employés municipaux, le télétravail a été mis en place pour la majorité d’entre eux, à l’exception d’un petit groupe considéré comme indispensable, qui comprend les personnes travaillant dans les bureaux du Président et de ses conseillers, ainsi que tous ceux qui ont des responsabilités en matière de santé, d’hygiène et de protection civile qui restent physiquement en service.

La municipalité de Sintra n’a suspendu aucun des investissements en cours et continue de respecter tous les contrats qu’elle a signés même lorsque les fournisseurs ont suspendu leurs activités (ex : crèches, théâtres, orchestres, etc.).

Le conseil municipal a décidé de suspendre pour 3 mois (jusqu’au 30 juin) tous les loyers payés par les habitants des logements sociaux et les associations à but non lucratif (IPSS, associations sportives et culturelles). Ces mesures concernaient environ 1 700 familles et 70 associations.

https://cm-sintra.pt/medidas-preventivas-para-travar-o-COVID-19

Tel Aviv-Yafo

Israël

La municipalité utilise certains outils numériques et développe elle-même des applications en soutien aux méthodes de pointe. La ville a lancé une initiative appelée  « Big Brother », dans laquelle les élèves du secondaire enseignent aux élèves du primaire dans le cadre de leur projet d’engagement personnel. Pour assurer un accès direct à tous les élèves, la ville a distribué 750 ordinateurs portables et plus de 100 tablettes aux enfants qui ne possèdent pas d’appareils adaptés à l’apprentissage à distance.

La réponse habituelle de l’administration en charge des services sociaux aux populations ayant des besoins spéciaux (enfants et jeunes à risque, cas de violence domestique, sans-abri et personnes toxicomanes) a été considérablement élargie au cours des dernières semaines.

La municipalité a lancé la campagne « Rester à la maison », exhortant les résidents à rester chez eux et offrant un large éventail d’activités pour éviter l’ennui.

Depuis le début de la crise, la municipalité a dirigé un programme d’aide aux entrepreneurs, qui a également été approuvé par le « Forum 15 », le Forum israélien des villes autonomes (municipalités qui sont fiscalement autonomes et ne dépendent pas de subventions nationales d’équilibrage ou de développement). Le programme d’aide comprend: une exemption du paiement des taxes municipales pendant trois mois (reflétant une réduction de 25% sur le montant total des impôts annuels), financée conjointement par le gouvernement et la municipalité; une exemption des taxes pour l’occupation de l’espace public pour placer des tables et des chaises et / ou l’ installation d’une cloison sur le trottoir; une exemption des tarifs exigés pour une licence d’exploitation de nuit; et le report du démantèlement obligatoire des extensions vitrées utilisées en hiver par les restaurants et les cafés.

https://www.tel-aviv.gov.il/en/Documents/Tel%20Aviv-Yafo%20Municipalitys%20response%20to%20the%20COVID-19%20pandemic-%20May%202020%20update.pdf

Tokyo

Japon

La municipalité de Tokyo a établi une base de données multiservices sur la situation en temps réel de l’épidémie de coronavirus qui indique le nombre de personnes infectées, leur état de santé, leurs caractéristiques (âge, sexe), le nombre de demandes reçues par le centre d’appel, le nombre d’usagers du métro, etc. Elle donne aussi librement accès au code source du site pour que d’autres communes et institutions puissent utiliser les données et créer des pages web similaires.

La municipalité fournit des subventions aux PME pour les aider à assumer les coûts liés à l’installation du matériel et des logiciels nécessaires pour encourager le télétravail. Elle a également mis sur pied un programme de prêt d’urgence et des services de conseil gratuits pour les PME touchées par la crise.

Tokyo a annoncé qu’elle émettrait un paiement unique pour les PME qui ont montré leur entière coopération en réponse à ses demandes et ses appels à coopérer pour empêcher la propagation du virus, tel que la suspension de l’utilisation de leurs installations. En outre, la municipalité a pris des mesures spécifiques pour soutenir les PME et les autres entreprises, telles que l’octroi de subventions pour l’introduction de l’équipement et des logiciels nécessaires au télétravail par le biais d’un programme de prêts d’urgence et de services de conseil gratuits pour les PME touchées par la crise.

Le gouverneur diffuse des émissions en direct, en japonais, presque tous les jours, pour partager les dernières mises à jour relatives au virus à Tokyo et d’autres informations pertinentes. Ces émissions sont également diffusées en anglais tous les vendredis.

La ville avait mis en place le 17 avril un nouveau centre d’appels, le « Tokyo COVID-19 Support Center for Foreign Residents » pour répondre à une série de demandes de renseignements des ressortissants étrangers. Ce centre d’appels est disponible en 14 langues, dont l’anglais et le chinois.

Le gouvernement métropolitain de Tokyo a formulé une feuille de route pour surmonter la crise sanitaire le 11 Mai, visant à atteindre une « nouvelle normalité » au travers notamment du lavage soigneux es mains et le port du masque, le maintien de la distanciation sociale et l’évitement des espaces clos, des foules, et des conversations rapprochées, tout en travaillant pour trouver un équilibre entre arrêter la propagation du virus et la relance des activités économiques.

En ce qui concerne les taxes pour le traitement de l’eau, Tokyo a autorisé les usagers à différer leurs paiements pour une certaine période lorsqu’ils sont en difficultés pour les payer et le demandent.

Tokyo a offert des consultations téléphoniques sur les violences domestiques, disponible en japonais et cinq langues étrangères.

Tokyo a mis en place un versement exceptionnel pour les PME qui prennent des mesures pour empêcher la propagation du virus, en suspendant par exemple l’utilisation de leurs installations. En outre, un programme de prêt d’urgence et des services de conseil gratuits ont été mis en place pour les PME touchées par la crise.

La ville et des groupes industriels ont formulé des directives sur les mesures adéquates pour la réouverture des entreprises et la levée des mesures de l’état d’urgence. Le TMG les soutient également en fournissant des subventions pour mettre en œuvre ces mesures ainsi qu’en envoyant des conseillers.

La ville prépare une étiquette indiquant que les commerces alimentaires ont effectivement mis en place les mesures indiqués contre la propagation du virus, afin que les clients se sentent en sécurité en allant chez eux.

Tokyo a également introduit un service digital de traçage des contacts afin de réduire le risque de transmission et permettre une consultation médicale rapide lorsque les personnes soupçonnent une infection. Dans les lieux publics, les personnes peuvent enregistrer leur email par code QR et recevraient un email ou une notification de l’application LINE dans le cas ou une personne ayant été au même endroit a été testé positif pour le COVID-19. Tokyo a rendu temporairement accessibles des chambres d’hôtels et des logements municipaux pour les personnes qui se sont retrouvées sans abri pendant la crise.

La ville a également lancé le « Support Art in Tokyo Project » (projet de soutien de l’art à Tokyo), qui soutient les artistes et les créateurs qui sont forcés de reporter ou annuler leurs performances et évènements. Le projet paie ceux qui soumettent de courtes vidéos, à la place d’une commission de performance. De plus, la ville soutient les organisateurs d’événements lorsqu’il tiennent des événements dans un théâtre ou une salle de concert sans public ou avec un public limité, et qu’ils fournissent la vidéo de l’événement en ligne gratuitement.

D’avril à mai, le gouverneur de Tokyo a est intervenu sur internet presque tous les jours en japonais, et toutes les semaines en anglais pour fournir les dernières informations sur le virus. Dans les premières semaines de juin, le programme a été diffusé en japonais.

https://stopcovid19.metro.tokyo.lg.jp/en

https://www.metro.tokyo.lg.jp/tosei/tosei/news/2019-ncov.html#Eng

https://www.metro.tokyo.lg.jp/tosei/tosei/news/2019-ncov.html#Eng

Venise (Vénétie)

Italie

La municipalité de Venise a procédé à une désinfection exceptionnelle des bateaux, gondoles et autobus au début de la pandémie. Conformément aux directives nationales, la Biennale, qui aurait dû être inaugurée en mai, a été reportée au mois d’août.

https://primavenezia.it/cronaca/biennale-di-venezia-2020-rinviata-ad-agosto-a-causa-del-coronavirus/

Valmiera

Lettonie

En coopération avec Ltd. “VTU Valmiera” and Ltd “Vidzeme hospital”, la municipalité a fourni le transport ainsi que des locaux pour s’auto-isoler à ceux qui en avaient besoin. La municipalité fourni aussi des service de livraison à domicile de nourriture et de produit pharmaceutiques pour les citoyens vivant seuls.

Afin de soutenir les familles de parents qui travaillaient pendant cette période, la municipalité a offert des déjeuner livrés à domicile pour les élèves du CP à la sixième, s’ils venaient de familles nombreuses ou à faibles revenus. Des repas chauds ont également été fournis aux personnes âgées ou vivant seules, ainsi qu’au personnel médical.

Le paiement des taxes foncières a été reporté de mars à novembre.

Du 20 mai au 4 juin, chaque mercredi et jeudi, une vidéoconférence entre la municipalité et les entreprises locales était tenue pour discuter des dernières informations sur le COVID-19. Un programme de soutien aux PME a été établi pour permettre leur reprise après COVID-19. Afin de soutenir les entrepreneurs, la municipalité a annulé la taxe sur le commerce d’extérieur et a allégé les conditions pour la restauration extérieure. Le paiement de l’impôt sur les biens immobiliers et mobiliers a été annulé ou réduit.

https://www.valmiera.lv/lv/jaunumi/izglitibas_zinas/23238_valmiera_nosledzas_brivpusdienu_piegade_skoleniem/print

https://www.valmiera.lv/lv/jaunumi/izglitibas_zinas/23238_valmiera_nosledzas_brivpusdienu_piegade_skoleniem/

https://www.valmieraszinas.lv/valmieras-pilsetas-pasvaldiba-parcel-nin-samaksas-terminu-uz-15-novembri-2/

http://developvalmiera.lv/piegades-valmiera/

https://developvalmiera.lv/covid-19/

https://www.valmiera.lv/lv/jaunumi/uznemejdarbibas_zinas/23309_tiessaistes_diskusijas_parruna_atbalsta_iespejas_krizes_parvaresanai/

https://www.valmiera.lv/lv/jaunumi/uznemejdarbibas_zinas/23264_atverta_pieteiksanas_valmieras_mvu_atbalsta_programma/print

Vienne

Autriche

Compte tenu de la hausse attendue du nombre de personnes infectées, la municipalité de Vienne a converti une salle d’exposition en un gigantesque centre de soins qui fournit des repas et des soins médicaux de base. Le centre est destiné à accueillir les personnes qui présentent de légers symptômes et n’ont pas besoin d’être hospitalisées, mais qui éprouvent des difficultés à prendre soin d’elles-mêmes.

La ville de Vienne a mandaté Atos, un leader mondial de la transformation numérique, pour développer et mettre en œuvre un système de gestion des épidémies pour aider à lutter contre la propagation des maladies infectieuses. En raison de la crise actuelle du COVID-19, EpiSYS, une plate-forme numérique qui stocke et gère toutes les données des patients et les données liées au virus – y compris le suivi et le traçage des patients en temps réel – a été mise à la disposition des autres municipalités ainsi que des provinces autrichiennes.

La ville de Vienne propose désormais son programme gratuit de tutorat Förderung 2.0 (« Support 2.0 ») pour les 10-14 ans, qui offre un soutien supplémentaire aux élèves du premier cycle du secondaire dans les matières suivantes : l’allemand, les mathématiques et l’anglais.

https://www.faz.net/aktuell/gesellschaft/gesundheit/coronavirus/live-blog-der-faz-zum-coronavirus-alle-entwicklungen-im-ueberblick-16663569.html

https://www.wien.gv.at/presse/2020/03/17/corona-virus-880-betten-in-betreuungseinrichtung-in-der-messe-wien-stehen-bereit

https://www.globenewswire.com/news-release/2020/04/03/2011304/0/en/COVID-19-Atos-and-the-City-of-Vienna-implement-system-for-digital-epidemic-management.html

https://www.worldbank.org/en/topic/edutech/brief/how-countries-are-using-edtech-to-support-remote-learning-during-the-covid-19-pandemic.

Washington

États-Unis

La stratégie “ReOpen DC” de Washington DC présente une feuille de route avec une attention sur l’usage des transports dans le contexte du COVID-19 dans les mois à venir. Des mesures spécifiques pour repenser l’orientation des espaces publics incluent l’élargissement des trottoirs, l’augmentation des pistes cyclables et l’assignation de plus de pistes pour les couloirs de bus du réseau Lifeline Network. La Washington Metropolitan Area Transit Authority (WMATA) a également préparé un plan se concentrant sur la stabilisation pendant l’été – période pendant laquelle les travaux de construction et de réparation vont être largement déployés pour profiter du faible usage des transports – et une rentrée gérée en septembre, lors de laquelle les itinéraires de bus seront réassignés et alignés avec les horaires modifiés du métro pour éviter les foules. La WMATA renforce aussi ses efforts de regrouper les tarifs entre les modes de transport et de déployer le paiement sans contact de façon intégrée.

https://coronavirus.dc.gov/reopendc https://www.wmata.com/about/board/meetings/board-pdfs/upload/3A-COVID-19-Recovery-Final.pdf

Yokohama

Japon

La municipalité de Yokohama a fermé les établissements scolaires et élaboré des programmes spéciaux pour les enfants des classes élémentaires qui ne pouvaient rester chez eux.

En coopération avec une société de système d’apprentissage en ligne, la ville a commencé la distribution de vidéos de leçons pour les élèves du primaire et du secondaire (environ 270 000) par internet à partir du 8 avril Comme certains étudiants risquent ne pas pouvoir avoir accès à internet, certaines leçons ont été conçues pour être disponibles sur la sous-chaîne de la station de télévision locale (TV Kanagawa) à partir du 20 avril. Les manifestations placées sous son contrôle ont été annulées ou reportées, et les établissements municipaux (bibliothèques, centres de sport, musées, etc.) ont été fermés. La ville a mis en place un service de conseils destiné aux PME, qui leur propose des programmes de financement spéciaux. Un stock de 500 000 masques chirurgicaux a été distribué aux établissements d’accueil des personnes âgées et des enfants.

Yokohama a également renforcé la diffusion des informations relatives au COVID-19 aux étrangers séjournant dans la ville, par le biais de sa fondation affiliée « Association de Yokohama pour la communication et les échanges internationaux (YOKE) ». YOKE a créé un site web rassemblant les informations pertinentes, en particulier en anglais et en chinois (il y a un grand quartier chinois à Yokohama).

Depuis le 1er mai, la ville accepte les demandes de logements municipaux (50 logements) de personnes qui ont perdu leur résidence à cause d’un licenciement ou qui ne peuvent plus payer leur loyer en raison d’une baisse de revenus. Le logement est proposé au tarif le plus bas pendant au moins six mois (pouvant être prolongé à un an).

https://www.city.yokohama.lg.jp/

https://yoko-covid19.com/en



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *