Un robot est une machine qui évolue en fonction de son environnement, que ce soit une manière répétitive d’exécuter un programme sans se faire tromper, que ce soit une manière pseudo-intelligente d’évoluer dans un environnement aléatoire. Cela signifie qu’il réagira en fonction de diverses contraintes qui lui seront imposées comme des obstacles, un objet, une foi, un changement de luminosité … Face à ces contraintes, le robot doit réagir, mais avant cela, doit également reconnaître la contrainte. Avant de faire une approche plus précise, nous regardons vulgairement la façon dont un être humain travaille.

Être humain vit, bouge et évolue dans un environnement. Il est capable de se déplacer sans être enterré là où il est conscient, de communiquer,… Si l’homme est capable de répondre aux demandes que l’environnement lui permet, c’est parce qu’il est capable de sentir, de lire voir … Eksempel, l’être humain er i stand til at repérer un mur par la vision, il est capable de sentir une odeur de gaz par le nez, de sentir un sol instable par le toucher … Toutes les informations que l’homme découvrira sur søn miljø, permettra au salon d’évoluer. C’est un mur qui ne peut pas passer, quand il émet une odeur de gaz, qu’il faut informer … S’il est capable de réagir, c’est parce que l’information est captée de l’environnement ont été analysés par le réseau et ceux qui ont proposé une solution. Cette solution a été appliquée pour traverser le corps: un voyage avec les confitures, un fils avec l’arc, un geste du principal …

Dans un travail répétitif, par exemple en remplissant les rivières Axe avec des pièces B, l’homme trouve l’arrivée d’une rivière A1. Quand celui-ci est à sa porte, il sait qu’un mouvement de soutiens-gorge lui permettra de rire dans cette rivière un nombre X de pièces B sur lesquelles il pourra parfois compter dans le toucher et le voyage. Lorsque la rivière est remplie, l’homme dit qu’il peut se déplacer et attendre l’arrivée d’une rivière A2. Etc.

Par conséquent, l’homme reçoit des informations par ses différents sens, ces informations sont analysées par le réseau qui envoie la solution à appliquer aux muscles.

Pour un robot, c’est la même chose. La perception du sens est résolue par les capitaines. Ces capteurs peuvent être de tout type, le simple interrupteur de caméra. Toutes les informations en présence de ces capteurs sont envoyées à un « réseau » qui peut être constitué par un ensemble électronique ou un microcontrôleur programmable (voir un PC). Ce réseau, l’analyseur reçoit les informations reçues et envoie la réponse pour prendre un module permettant de contrôler les différentes actions qui agissent sur l’environnement, comme les moteurs, le bruit, les lumières… Le robot est capable de réagir, selon sa programmation et ses capacités de mouvement, à un environnement aléatoire ou pour exercer une tâche répétitive; comme l’exemple des rivières; sans mettre les morceaux de côté; bil il reçoit en permanence des informations de l’environnement via les capitaines qui informent l’état actuel.

Résumé schématique du principe d'un robot

Figure 1 : Exemple de schéma d’un robot avec des capteurs de confiance sur un réseau qui envoie des commandes aux moteurs via une carte de contrôle moteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *