séries scandinaves

Depuis la création de ce blog, je nourris l’idée de consacrer un article aux séries scandinaves, que je regardais en préparant mon expatriation au Danemark, et que je continue de dévorer, cramponnée à mon canapé! Il y en a bien plus que je croyais…et maintenant que j’en ai regardées pas mal, je peux me permettre une sélection de mes séries scandinaves préférées. 

Dernière mise à jour le 30/06/2020

Séries scandinaves: commençons avec les séries danoises

Les séries danoises se distinguent par une atmosphère on ne peut plus noire. Les intrigues révèlent les côtés obscurs et les changements d’une société bien trop lisse en apparence. Les séries scandinaves listées ci-dessous sont celles que j’ai vues, que je suis en train de regarder ou bien sur ma liste d’attente.

Détail amusant: ce sont souvent les mêmes acteurs qui reviennent dans es séries scandinaves…ce qui peut porter à confusion!

►The Killing // Forbrydelsen — Le crime (2007/ Saison 1,2,3: 40 épisodes de 60 minutes)

Alors que Sarah Lund s’apprête à quitter le service de police de Copenhague pour s’installer à Stockholm où elle suit son fiancé, une jeune fille de 19 ans, Nanna Birk Larsen, est retrouvée morte, elle aurait été violée et assassinée.

Avec l’aide de son remplaçant, Jan Meyer, Sarah recherche le meurtrier. L’affaire se complique lorsque le principal candidat à la mairie de Copenhague se retrouve mêlé à l’affaire.

Une première saison interminable vous torture manipule jusqu’à la dernière minute. Le tueur n’est jamais celui qu’on pense…le tueur pourrait être n’importe qui!

►Matador (1978 / 24 épisodes d’environs 60 minutes)

Matador est une fresque dépeinte et inspirée de l’Histoire sociale danoise du milieu du XXe siècle dans une ville de province imaginaire, entre l’arrivée de la Grande Dépression des années 1930 et l’occupation allemande au Danemark. C’est une série culte qu’on m’a conseillé dès mon arrivée au Danemark, pour apprendre la langue, mais aussi pour mieux comprendre la culture du pays. C’est une série incontournable pour qui s’intéresse un minimum au Danemark et au cinéma scandinave (de nombreux acteurs sont devenus des références).

Détail amusant: Matador est le nom du Monopoly au Danemark!

►Borgen, une femme au pouvoir (2010 / Saison 1,2,3: 30 épisodes de 58 minutes)

Fortement inspirée des femmes politiques danoises, comme Helle Throning-Schmidt ou Margrethe Vestager, la série Borgen (nom donné au siège du Parlement danois) explore les rouages de la démocratie danoise.

Chef du Parti centriste au caractère bien trempé, Birgitte Nyborg (Sidse Babett Knudsen)  devient contre toute attente première ministre. Mais une fois à la tête du gouvernement, une question ne tarde pas à tarauder Birgitte Nyborg : jusqu’où peut-on aller pour garder le pouvoir ? Au fil des épisodes, Birgitte réalise que concilier vie personnelle et vie professionnelle ainsi que ses idéaux et les sacrifices politiques nécessaires n’est pas chose aisée, surtout lorsque l’on est première ministre.

Le succès de la série a notamment permis à Birgitte Hjort Sørensen, jouant la journaliste Katrine Fønsmark, de se faire remarquer Outre-Atlantique et de décrocher un court passage dans The Game of Thrones et un rôle dans Pitch Perfect.

►1864, Amour et trahisons en temps de guerre (2014 / 8 épisodes) 

Histoire, drama, amour, des beaux-gosses en costumes et un casting des meilleurs acteurs danois du moment: Sidse Babett Kudsen, Pilou Asbaek, Nicolas Bro, Sarah-Sofie Boussnina entre autres.

Deux jeunes garçons, Peter et Laust, vivent le retour de leur père de la Première guerre de Schleswig opposant le Danemark à la Prusse et à l’Autriche. Ayant grandi, les deux frères amoureux de la même femme, Inge, s’engagent à leur tour dans l’armée danoise suite au déclenchement de la Seconde guerre de Schleswig. Le scénario est basique, mais la série a le mérite d’ouvrir une fenêtre sur une période clé de l’histoire de Danemark. Les séries scandinaves peuvent nous enseigner deux trois choses.

►Broen // Bron – Le pont (2011/ Saison 1,2,3: 30 épisodes de 60 minutes )

Un cadavre + un pont = un duo de policiers dano-suédois

Trois saisons haletantes suivent les enquêtes de l’énigmatique Saga Norén (Sofia Helin), enquêtrice surdouée de Malmö et de Martin Rhode, son homologue danois un peu macho et très infidèle. La troisième saison voit l’apparition de Thure Frank Lindhardt pour vous mesdames pour remplacer Kim Bodnia.

La série explore avec subtilité comment les Danois voient leurs voisins d’en face…et inversement.

L’hôpital et ses fantômes // Riget – Le royaume (1994 / 11 épisodes de 55 minutes)

L’histoire se déroule dans le département de neurochirurgie du Rigshospitalet (d’où le jeu de mots pour le titre “Rige”, faisant référence à la fois à l’hôpital et à son petit royaume) de Copenhague, le principal hôpital de la ville. On y suit un petit nombre de patients et membres de l’équipe médicale découvrant un monde surnaturel. Du Lars von Trier comme vous ne l’auriez jamais imaginé…en ton sépia très Dogme95.

►Follow the money // Bedrag – Fraude (2015 / Saison 1-2-3: 10 épisodes)

Après la brillante série Borgen, le scénariste Jeppe Gjervig s’attaque aux rouages de la corruption finance sur fond de meurtre et d’énergie renouvelable. Bien mais sans plus. Regardez-là pour Bimse (Lucas Hansen), qui est mon personnage préféré, et bien évidemment pour Nikolaj Lie Kaas (le héros des film de la série des Enquêtes du département V, et de hilarant Men and chicken). J’ai adoré reconnaître le garage auto que je passe deux fois par jour, juste à côté de chez moi.

► Les Héritiers // Arvingerne //  (2014 / Saison 1-3: 17 épisodes, 1h)

Une histoire de famille…un peu à la Festen. La série est dirigée par Jesper Christensen, le méchant dans James Bond, Spectre, à droite sur la photo ci-dessous. On y reconnait aussi Mikkel Boe Følsgaard, le roi fou, Christian VII dans A Royal Affair, une étoile montante du cinéma danois. La saison 2 s’essouffle un peu et la saison 3 (déjà diffusée au Danemark) n’a pas rencontré un franc succès. Il est vrai qu’il ne se passe pas grand chose de nouveau.

► Klovn, (2005 / Saisons 6: 10 épisodes + Film)

Klovn est une sitcom danoise grinçante, qui a été diffusée sur la chaîne de télévision danoise TV2 Zulu. Elle se concentre sur la vie des deux personnages principaux Frank (joué par Frank Hvam, aperçu dans l’épisode final de Game of Thrones; saison 6, dans le rôle du bibliothécaire acariâtre) et Casper (joué par Casper Christensen ). Le show s’articule autour de situations quotidiennes,  de maladresse sociales, les silences inconfortables…bref de l’humour noir danois qui décape!

► Norskov, Dans le secret des glaces, (Saison 1, 10 épisodes de 42 minutes): Trafic de drogue, hockey et magouilles politiques dans une ville portuaire du nord du Jutland.

► Ditte & Louise, (2015-2016, Saison 1-2: 16 épisodes)

Deux actrices ratées se rencontrent à un casting et décide de s’entraider.

► The Team, (Belgique – Allemagne – Danemark / 2015 Saison 1: 8 épisodes d’1h)

J’ai fini par regarder cette enquête à échelle européenne, qui ma foi est très entraînante, en tout cas on voit du pays. Je la classe dans les séries danoises, mais le gros de l’action se passe à Berlin. On y retrouve Lars Mikkelsen (Forbrydelsen, House of cards) et Veerle Baetens que j’apprécie énormément (Le Cordon, Entre les murs).

► Gidseltagningen / Below the surface, (Saison 1:8)

Prise d’otage de 15 personnes dans le métro de Copenhague.

► Bankerot (2×8 episodes, 2014).

Une association de cœurs brisés monte un restaurant contre vents et marées.

► The Rain (2018, Saison 1, 8 épisodes de 45 minutes).

Le scénario est écrit par le Danois Jannik Tai Mosholt, raconte l’histoire de deux frères et sœurs survivants d’une épidémie ayant tué la quasi-totalité de la population au Danemark. Sans faire dans l’innovation, ni dans la profondeur des dialogues, la série est néanmoins prenante et on s’en prend plein les yeux en découvrant une Copenhague post-apocalyptique. La série est produite par Miso Film, qui a notamment déjà produit «1864», «Dicte» et «Ceux qui tuent» (Som de dræber).

Greyzone (2018; 10 épisodes)

Liberty (2018; 5 épisodes)

Rita

Herrens Vej (Au nom du père)

►Når støvet har lagt sig (Quand la poudre est retombée / When the dust settled) (2020; 10 épisodes; 55 min)

► Ø (2017- 10 épisodes)

Enquête sur un meurtre “à huis clos” sur une petite île danoise (ø veut tout simplement dire île en danois).

Retour sur les évènements précédant un attentat meurtrier dans un restaurant, imbriquant les vies de plusieurs personnages, d’une ministre à une fillette de 9 ans. Si la mise en place et la présentation des tous les personnages impliqués est un peu longue, la narration devient extrêmement prenante lorsque les fils de leurs destins s’entrecroisent et se resserrent de plus en plus. 

► Vous pouvez en trouver d’autres séries scandinaves sur Imbd.

Série des îles Féroé

Trom (sortie en février 2019)

Ecrite par Torfinnur Jakupsson, la première série policière de l’archipel féringien sera présentée les 12 et 13 février à Berlin dans le cadre des Co-Pro Series. Le projet a été porté par le nouveau studio de production copenhaguois REinvent.

Basée sur les romans de Jagvan Isaksen, cette série de haut vol, frôle le documentaire et s’inscrit dans la lignée de la série islandaise Trapped. L’histoire tourne autour du meurtre d’un activiste, retrouvé au milieu d’une mer de sang, lors du rituel d’abatage des baleines (grindadráp). Le journaliste Hannis Martinsson mène l’enquête.

Séries islandaises

►Trapped (Islande /2015/ Saison 1:10 épisodes)

C’est l’histoire d’un meurtre dans un village reculé d’Islande. Une ambiance claustrophobe et glaciale à souhait.

La série des superlatifs: la plus islandaise pour commencer, la plus chère de l’histoire islandaise: 6,5 millions d’euros, et le meilleur compositeur de musique de film islandais Jóhann Jóhannsson à la bande son.

► Hamarinn // The Cliff // Meurtre au pied du volcan // Lava (Islande / 2014 / Saison 1, 2: 4 épisodes) 

Flic tourmenté, Helgi (joué par le convaincant Björn Hlynur Haraldsson) paraît aussi perdu dans sa vie personnelle qu’opiniâtre dans son métier. Sur une spectaculaire péninsule de lave, au charme renforcé par la bande originale, ce thriller volcanique brosse en filigrane le portrait d’un pays hanté par le krach.

► Ørnen // The Eagle (2004-2006, saison 1-3: 24 épisodes d’1h30)

Stella Blomkvist (2017; 6 épisodes)

Happily Never After (2019-, 6 épisodes)

Karen, 38 ans, mariée, 3 enfants mène une vie parfaite jusqu’à ce que tout s’écroule lorsqu’elle découvre que son mari Matti la trompe. Alors que son travaille consiste à conseiller les couples en difficulté, elle se retrouve elle-même plein doute sur le schéma traditionnel de la famille.

Séries norvégiennes

►Lilyhammer (Norvège-Eu / Saison 1,2,3: 24 épisodes de 46 minutes)

Frank, ancien parrain mafieux italo-américain, prend une nouvelle identité et refait sa vie dans l’ancienne ville olympique norvégienne de Lillehammer. Autant vous dire que son adaptation à ce tout nouvel environnement s’annonce intéressante. Tout expat’ en pays scandinave se délectera des premiers moments de Frank en Norvège, et de la caricature (presque pas exagérée) des ateliers de lavage de cerveau d’intégration. Hilarant! Une de mes séries scandinaves préférées!

► Occupied // Okkupert (Norvège-France-Suède / 2015 / Saison 1: 10 épisodes de 45 minutes)

Dans un avenir proche, alors que les États-Unis ont quitté l’OTAN, la Norvège élit un gouvernement écologiste et cesse l’ensemble de sa production pétrolière et gazière, tandis qu’une grave crise énergétique touche l’Union Européenne. Cette dernière demande l’appui de la Russie pour enlever le Premier ministre alors qu’il venait d’inaugurer une usine de production énergétique au thorium, et le forcer d’accepter que la production d’hydrocarbures reprenne sous le contrôle russe. Inspiré du roman de Jo Nesbø, Occupied aborde des sujets sensibles, comme les réactions engendrées par une situation d’occupation: seriez-vous un collaborateur ou un résistant?

►Fortitude (Royaume-Uni / 2015 / Saison 1: 12 épisodes / Saison 2 prévue)

Fortitude est une série britannique. L’intrigue se passe à Fortitude, sur Svalbard. Sofie Gråbøl (The Killing), gouverneur de la petite île de l’Arctique, a pour projet de construire un hôtel de glace dans l’endroit le plus sûr et tranquille du monde. Le meurtre d’un scientifique britannique vient bouleverser ses plans. Des ours polaires quasiment à chaque plan, du sang, de l’alcool et du sexe…une série bien givrée et une intrigue policière “made in England”.

► Skam – La Honte, (Norvège 2015 / Web-série, 3 saisons, 33 épisodes de 30 minutes)

La série suit la vie quotidienne des adolescents du lycée Nissen à Oslo, notamment un groupe de 5 amies: Eva, Noora, Sana, Vilde et Chris, ainsi que Jonas, Isak et William. La série rencontre un succès international inattendu et est diffusée à la télé au Danemark. Hautement addictif ET éducatif. Apparemment DR a aussi une mini-série de ce genre, “Klassen”, que je n’ai pas encore regardé. Cette série est vite devenue un classique des séries scandinaves, vite copiée en France.

►Frikjent, Acquitted, (2015, Saisons 1-2) qui a rencontré un franc succès sur la chaîne de télé norvégienne TV2 (diffusée en France sur Canal+ Séries, novembre 2016).

► Hellfjord, (2012, Saison 1: 7 épisodes)

Le jour de la fête nationale, un policier abat atrocement son cheval devant la foule. En pleine disgrâce, il se retrouve expédié pour trois mois au fin fond d’un fjord du nord de la Norvège…hell of a fjord! Humour très très grinçant, limite flippant.

► Det tredje øyet, (2014-2016, Saison 1-2: 20 épisodes)

Un policier recherche sa fille en parallèle de ses enquêtes.

► Mammon, (2014-2016, Saison 1-2: 14 épisodes)

Scandale financier et famille ne font pas bon ménage…

► Aber Bergen, (2016, Saison 1: 10 épisodes)

Divorce entre les deux meilleurs avocats de la défense du pays.

Nobel, (2016, Saison 1)/ Thriller militaire.

► Monster / Mord i vildmarken (2017, Saison 1, 7 épisodes de 55 minutes) Thriller nordique, à la frontière russe.

Elven : The river (2017, Saison 1, 8 épisodes de 43 min)

Une petite fille disparaît après avoir trouvé une main dans la rivière. Une intrigue politico-policière à la croisée de la Finlande, la Norvège et la Russie. Pas forcément la meilleure des séries scandinaves…

► Borderliner

Norsemen / Vikingane (2016, Saison 1-2, 12 épisodes)

La vie d’un petit village viking au VIIIe siècle.

Heimebane / Home ground (2018; 10 épisodes)

Une femme entraineur de foot de première division. Encore une série scandinave d’excellente qualité, mettant en lumière les difficulté d’une femme de caractère dans un milieu exclusivement masculin. Comme quoi, même en Norvège…

Lykkeland / State of Happiness (2017; 8 épisodes)

Ou comment le pétrole a changé la Norvège.

► Quelqu’un connait la série norvégienne Eyewitness (Øyenvitne)? J’ai lu beaucoup de commentaires partagés…

Séries suédoises

► Swedish Dicks, (Suède – USA2016-2017, Saison 1: 10 épisodes)

Peter Stormare (Fargo, Midnattssol) en détective privé et en grande forme, affublé d’un partenaire hors du commun (Johan Glans)! Ah oui, on y rencontre Keanu Reeves aussi, de temps en temps.

► Midnattssol,Jour polaire, Suède, (2016 // Saison 1, 8 épisodes; 55 min). Imdb: 8.4

Quand un Français se fait brutalement tué à Kiruna, au nord de la Suède, l’enquêtrice Kahina Zadi (l’excellente Leïla Bekhti) est expédiée sur place.

► Svartsjön, Le lac noir, Suède, (2016 // Saison 1, 8 épisodes; 55 min). Imdb: 8.

Témoins d’un meurtre dans une station de ski, les vies de jeunes gens vont être bouleversées. Croyances sami et phénomènes surnaturels au rendez-vous. N’allez pas réparer un truc dans la cave juste après. Une tête connue, la danoise Sarah-Sofie Boussnina, vue dans 1864 et Broen III.

► Modus, (2015, Saisons 1-2): Meurtres de sang froid. Pour la saison 2 à venir, attendez-vous à retrouver Kim Cattrall (Samantha Jones de Sex and the City), en présidente des États-Unis. Oui oui 🙂

► Real Humans (Suède / 2012 / Saison 1,2: 20 épisodes)

Dans une Suède contemporaine alternative, Hommes et Humanoïdes cohabitent ensemble pour le meilleur, et surtout pour le pire.

Ces androïdes — appelés « hubots » dans la série — ont investi les maisons et les entreprises pour aider dans les tâches domestiques et industrielles. Les hubots, mot-valise formé de humain et robot, ont un port USB sur leur corps, de sorte qu’ils puissent être programmés. Ils sont utilisés comme domestiques, ouvriers, compagnons et même comme partenaires sexuels. Mais des logiciels pirates de plus en plus sophistiqués leur ont aussi permis d’avoir des sentiments. Certains hubots sont en réalité des clones d’humains, auxquels on a ajouté leur mémoire. Cette installation permet de devenir immortel dans un corps de robots.

► Jordskott, (Suède, 2015, Série 1: 10 épisodes, 1h)

Une enquête policière se nourrissant des contes et légendes suédoises. S’essouffle sur la fin.

► Meutres à Sandham, (Suède, 2010, Saison 1-5, mini-série)

Cinq enquêtes de Thomas Andreasson et de Nora Linde, dans le bel archipel de Stockholm. La première saison est adaptée du livre La Reine de la Baltique de Viveca Sten. La seconde saison du livre Du Sang sur la Baltique.

► Beck, (Suède, 1998, Saisons 1-6, 90 min)

Beck, le personnage de Maj Sjöwall et Per Wahlöö, le duo mythique d’écrivains de séries noires suédoises.

► Blå ögon, (2014, Saison 1, 10 épisodes): Violence, politique et extrémisme.

Solsidan, (2010, Saison 5, 10 épisodes) La vie trépidante de deux familles complètement différentes, dans le quartier huppé de Stockholm, Solsidan.

Before we die / Innan vi dör (2017-; 10 épisodes)

Une enquête policière infiltrée dans le domaine des gangs de motards. Une des séries scandinaves du moment, et une deuxième saison est à venir!

Stockholm Requiem / Sthlm Rekviem (2018-)

Basé sur les romans de Kristina Ohlsson. Les critiques sont partagées.

► Quicksand (Störst av allt – Rien de plus grand), (2019- 6 épisodes)

Un procès après une tuerie dans un lycée. À partir du 5 avril sur Netflix.

► Dejta -Dating for adults, (2020, 8 épisodes).

Les aventures sentimentales d’Ella, cuisinière cheffe d’entreprise, divorcée, 3 enfants, à la recherche d’un nouveau souffle dans sa vie. Sincère, charmante et à fleur de peau, l’héroïne est attachante pour sa combativité face aux épreuves du quotidien et sa naïveté en matière de dating.

► Älska mig – Aime-moi, (2019-, 12 épisodes)

La vie amoureuse de Stockholmois, sur trois générations.

Braquage à la suédoise (Enkelstöten), (2017-19, mini série de 6 épisodes de 44 minutes)

Deux sexagénaires d’apparence inoffensive montent le coup parfait pour prendre leur revanche sur la vie. Jubilatoire!

► Tyng Is (Thin Ice), (2019, Saison 1)

Un thriller climato-politique au Groenland.

Sur ma liste de séries scandinaves à voir: Wallander, Millénium, Les enquêtes du commissaire Winter, Annika Bengtzon, L’héritage empoisonné (Thicker than water).

Séries finlandaises

► Alamaailma, Underworld Trilogy (Finlande, 2010, 3 saisons, 11 épisodes de 50 minutes) 

La Finlande exporte enfin une série ! Trois saisons pour trois histoires différentes, mais interconnectées. Une histoire de drogue, passée d’Est en Ouest via la Finlande. Bientôt sur Netflix.

► Tellus, (2014, Saison 1, 6 épisodes) Un thriller se déroulant à Helsinki où un groupe de 5 jeunes gens commettent des actions au nom de l’écologie. Ils se surnomment Tellus. Ils sont poursuivi par la belle policière Taneli Lokka, qui elle aussi tente de sauver la planète à sa manière.

Séries Ecossaises

► Shetland, (2013-, 5 saisons) Les enquêtes de Jimmy Perez et son équipe, sur l’archipel écossais aux racines scandinaves. À se demander s’il reste encore quelques personnes vivantes après 5 saisons. 

Séries nordiques

► Vikings (2013-, 5 saisons, 90 épisodes de 44 minutes) Les aventures de Ragnar Lothbrok, à la limite de l’histoire et du mythe.

►The Last Kingdom (2015- 3 saisons, 19 épisodes, 1h) Techniquement anglo-saxone (BBC) et tournée en Hongrie, la série porte néanmoins sur l’invasion danoise en Angleterre, à la fin du IXe siècle. Les amateurs de la série Viking trouveront probablement leur compte de barbarie. Dans une Angleterre largement occupée par les Danois, Uhtred Ragnarsson / de Bebbanburg cherche son identité, à la fois saxonne et danoise, et surtout à retrouver son royaume perdu.


Un dernier conseil: regardez ces séries scandinaves en VO sous-titrée! Le doublage français est vraiment mauvais et cela vous mettra encore plus dans l’ambiance nordique. Ce serait dommage de passer à côté de roulage de R de Saga (Broen) et de la voix du charismatique du danois Nicolas Bro!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *