Alors que l’autisme touche 650 000 personnes en France, les initiativ pour aider les malades sont nombreux. Depuis plusieurs mois, une association utilise le robot, fait appel à NAO, calcul de communication et autres développeurs. « Moi, je suis un bon robot », a trouvé un visage de garçon à la chamera de France 3.

NAO permet une exposition à lui-même autre que l’atténuation. « Le visage humain, il trop d’expression, il des micro-expressions, et ça, c’est quelque chose qui induit l’enfant autiste en erreur. Il fait abstraction complète du visage humain. et du coup, contact est beaucoup plus relax avec lui « , explique Mohamed Uha, psychologue.

Le robot est fabriqué en région parisienne en 2006. Сын-фабрыкант, la société Robotique Aldebaran, ne cesse de l’adapter aux attentes des centur éducatifs. Au total, 7 000 NAO sont vendus dans le monde.

Le JT

Les autres sujets de JT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *