Les robots vont-ils nous voler nos boulots? C’est la question que pose « L’Angle éco ». Si le robot remarque les personnes et l’homme dans un nombre de mètres sans nom, c’est un domaine d’accepter qu’un individu ne pourra pas le faire facilement: donnez confiance à certains enfants autistes.

C’est une séance de travail qu’ils visitent avec impatience. L’un d’eux, Calvin, Thomas, Oriane et Tara, quatre enfants âgés de 10 à 18 ans, est un auteur renommé de Nao, un robot humanoïde d’environ 60 centimètres. Ensemble, discussion, méta-théâtre approprié et polices d’exercice simples: appliquez pour reconnaître une carte, faites un pas vers la droite, marchez vers le locataire sur la principale. Thomas, 10 ans, exemple: « Nao, c’est un copain, avec lui j’apprends mieux. »

Un grand assistant

La force de Nao: un spectacle sans trop d’expression et une boiterie vocale. « Le robot capte attire l’attention, explicitement le psychologue, Mohamed Uha. Écoutez-moi, je me concentrerai sur le contenu, le meilleur assistant. « 

Nous proposons l’Association des Autistes Sans Frontières, Naa – transformation en centre éducatif d’Epona, à Ivelin, en novembre 2014. Veronica Moulin, metteur en scène, concert: « C’est un plus. La plupart échoueront. Artiste du futur. » En même temps, l’avance, un substitut possible chez l’adulte: les autfates autistes ont besoin d’une communication avec des pair ».

Portrait « Les Français, rois des robots », reportage « L’Angle éco ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *